Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Cours de la Reconquête


Retour

Récré : la solution citoyenne total-kill dans l'individuel

Cette solution anti-réseaux et anti-experts est le poêle hydro et le solaire thermique, plus du comportemental à coût zéro et de l'isolation. C'est ce que nous avons pour l'instant trouvé de mieux pour résoudre le problème complexe d'optimisation multicritère entre écologie, ressources, décroissance et autonomie citoyenne. Nous avons "plié l'individuel" en Suisse avec, en atteignant une consommation de bois inférieure au quota de bois de feu actuellement exploité par personne dans notre pays cf ce communiqué de presse. On est en train de travailler pour "plier le locatif". Il y a derrière cette solution des raisons qu'il est très important de comprendre
  • le but n’est pas de permettre à quelques privilégiés de brûler le bois de tous, mais d’obtenir une société où il y a asscez de bois pour tous d’une part, et sous une empreinte écologique par personne d’autre part. Cela veut dire trois choses dans notre domaine : solaire, isolation, réduction des besoins. Sinon il n’est pas possible d’atteindre ces objectifs. Il n’y a aucune différence entre vouloir capter une ressource pour soi et laisser d’autres la capter pour eux. Et le fait de se dire propriétaire du bois n’y change rien. Il n’y a qu’une seule société, une seule planète, un seul jeu de lois fondamentales. Dans un système fermé, l’ignorer, c’est aller à la guerre.
  • un poêle hydro nécessite un accumulateur et donc une fois qu’on en a un, il est idiot de ne pas mettre de solaire dessus. Il est idiot de dimensionner pour ne faire que de l’eau chaude sanitaire solaire avec vu qu’il permet de faire du chauffage solaire en prime pour quelques m2 de capteurs de plus. Il est idiot de pas faire de chauffage solaire car si on a un poêle hydro c’est que les besoins de chauffage sont faibles, et donc que leur couverture par le solaire sera élevée. Qu’ainsi non seulement la consommation de ressource bois deviendra encore plus faible, ce qui est bon pour le portemonnaie, en laisse pour les autres et permet de ne pas surexploiter la forêt, mais aussi la production de particules fines sera aussi faible. 60% de couverture des besoins par le solaire, c’est un filtre à particules qui élimine 60% des particules. Et ce filtre, on est au moins certain qu’il marche. Et à coût zéro et sans abonnement ni service après-vente.
  • de ce fait nous démentons et nous inscrivons en faux contre toute déclaration d’entreprises, d’experts, d’architecte, de service public etc., qui veulent faire croire rationnel de ne pas mettre de solaire en appoint chauffage sur un système poêle hydro + stock. Qui veulent dissuader de faire de l’ECS et chauffage solaire+bois alors qu’on atteint à présent moins d’un stère par famille par an. Et ceci même si ces personnes se réclament de nous, ou disent être venues au cours. De telles déclarations – motivées la plupart du temps par la nécessité de vendre ou par des politiques influencées par des lobbys - sont irresponsables, tant du point de vue écologique que social.
  • Cette solution permet la stratégie HOPF (Humain à Optimisation Par Flemme) et elle est compatible avec toutes les stratégies d'économies et de décroissance qu'on voit au Cours de la Reconquête.
  • Cette solution peut faire verrou contre la captation du bois par des structures monopolistiques déterritorialisée. Celles-ci peuvent se présenter sous le visage avenant d'un réseau de chauffage à distance. Ou sous le visage à peine moins avenant "d'entrepreneurs verts" qui promettront mont et merveilles ("cela va créer du travail"), à condition de pouvoir brûler du bois, beaucoup de bois, pour faire de l'électricité pour la vendre à des gens qui ont le pouvoir d'achat de la payer plus cher, plus loin. Soit, en immense majorité : pas vous. Et ceci tout en argumentant qu'ils sont écolos. Et il y a évidemment pire : projets de liquéfaction du bois pour aller le stocker et le brûler dans les systèmes de chauffage anciens des grandes villes et de leurs bâtiments gourmands en énergie, séchage au charbon et transformation du bois en granulés comme c'est déjà le cas à l'est, dans le but de le revendre comme "écolo". Une grande ville, ca peut payer, ou plutôt étant "too big to die" ça peut fabriquer tout à partir de rien, en d'autres mots obtenir du crédit, et continuer à alimenter la machine à massacrer la planète. Tous ces projets sont de GIGANTESQUES GPI, des éléphants blancs vivants, qu'on va vous imposer de la même manière que jadis Pharaon imposait ses pyramides. Tous ces projets ont beau s'appeler "à énergie renouvelables", ils sont tous d'un EXCTRACTIVISME FORCENE, ils ratissent le bois loin, très loin tout autour d'eux et NE VOUS EN LAISSERONT PLUS. Il faudra alors que vous alliez vous vous brancher au réseau des bons docteurs qui veulent tant votre bien, en contrepartie de si peu : un bon petit marché captif et une rente assurée. Il faudra que vous alliez alimentera la croissance, faire ou vendre n'importe quoi, des bidules qui pourrissent sur pied pour en vendre d'autres qui pourriront encore plus vite. Il faudra que vous pissiez sur votre bon sens, votre envie d'harmonie, l'amour du travail bien fait, pour continuer à massacrer la planète et votre propre milieu de vie, tout cela pour avoir droit d'être chauffés, chose que vous pourriez faire vous même sans rien demander à personne. Tandis que vous aurez INTERET, tous collectivement, de défendre votre bois contre les tentatives de captations par de tels projets si grâce à nos solutions, à des coûts d'un facteur 10 moindre du fait de la démonétarisation, en consommant moins que votre quota de la ressource bois locale, vous pouvez vous équiper de systèmes qui vous permettent d'être autonomes dans vos bâtiment avec 1) une énergie qui n'envoie pas de facture pour 80% principaux et 2) une énergie que vous pouvez aller chercher vous-même pour les 20 autres % de sécurité.

Voilà, comparez cette avalanche d'idées et de perspectives avec les niaiseries habituelle du "développement durable", et n'allez pas dire qu'on réfléchit pas à Sebasol. Non seulement on réfléchit, mais en plus, on trouve.


Il est impossible de résoudre un problème avec les concepts qui l'ont créé.

Albert Einstein



Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.