Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Cours de la Reconquête


Retour

Je suis un locataire. Ce cours peut-il m'être utile ?


Les locataire ont beaucoup moins de marge de manoeuvre que les propriétaires. Et souvent, a été éradiquée en eux jusqu'à l'idée même qu'ils pourraient être autre chose qu'un acteur surspécialisé, dépendant pour tout le reste d'autres acteurs surspécialisés. Si vous lisez ces lignes, c'est que votre conditionnement à cet égard n'est pas encore complet. Vous êtes bienvenu(e)s.

Car on le répète : le but de Sebasol est de rendre les citoyen(ne)s plus autonome, d'acquérir des compétences populaires qui vous libèreront des experts, qui feront que vous cesserez d'être un idiot utile pour le marché. Le fait d'avoir une installation solaire à soi dans une maison à soi (= à la banque, le plus souvent en fait), n'est que la conséquence du processus d'apprentissage qu'est l'autoconstruction. Une conséquence importante, qui donne de l'autonomie énergétique et permet de descendre en empreinte écologique, mais non une cause. Ce n'est pas la possession d'un objet qui rend autonome. Tous les acheteurs d'une machine qui doivent appeler leur installateur/ vendeur à tout bout de champ parce qu'il comprennent pas comment elle fonctionne en est la preuve (si depuis des siècles que l'industrie nous rend dégénérés, il en était besoin d'une !)

Pour les locataires on progresse à petit pas. Dans la tradition du contracting mais sur une base populaire plus large et plus conforme à nos objectifs, il y a les autoconstreprises citoyennes. Ces initiatives sont encore pour l'instant modestes. Les politiques n'y comprennent en général rien (on leur demande pas d'argent ! ils ne sont pas indispensables, ni "représentationnaires", ça les tourneboule) ou font semblant de pas. Et elles ne vont pas satisfaire ceux qui veulent que le Paradis (qui n'existe pas) soit atteint d'un coup, et sans rien faire (car ils le valent bien). Mais si vous réfléchissez aux implications sociales, elles sont plus subversives qu'il y parait. A priori, comme locataire, vous pourriez envisager de venir au cours dans l'un ou l'autre de ces cas :
  • vous êtes partant pour essayer cette solution dans votre quartier tout en restant locataire- Par exemple, histoire d'acquérir des capacités, de faire honte à vos politiques et de les contraindre à se bouger, de vous occuper, de vous intégrer, de lutter contre les monopoles et les experts etc. Il vous faut trouver un propriétaire volontaire et 2 compagnons locaux pour faire une autoconstreprise. Ensuite seulement vous venez au cours avec les données concrètes du projet. Venir avant, sauf par goût philosophique ou pour nous dire que vous nous aimez, ne sert à rien.
  • soit appliqer un tel type de solution dans une coopérative à laquelle vous envisagez d'adhérer. Il vous faut intervenir le plus en amont possible, avant que les politiques, les "gentils organisateurs", les bureaux, aient travaillé sur le projet. Car même au stade du préprojet, ils imposeront les solutions qui non seulement leur garantiront du travail, mais minimiseront leur ratio travail/profit et maximiseront le controle/travail. Donc même si vous n'avez rien de concret, vous venez au Cours de la Reconquête pour avoir des solutions, y compris organisationnelles, que vous pourrez opposer aux leurs. Durant les 20 minutes qui vous sont dévolues l'après-midi, on vous pose des questions philosophiques sur vos rêves de comment vivre, et on vous donne quelques idées directrice sur ce sur quoi vous ne devez pas transiger si vous voulez être d'avantage autonomes. Et ces idées, vous ne les entendrez guère ailleurs.
  • soit les appliquer dans le cadre d'un projet d'acquisition ou de construction en tant que propriétaire individuel. En ce cas vous vous rapprochez des gens qui viennent en général à nos cours.
    • En construction neuve votre cas s'apparente au point 2. Il faut venir au plus vite, avant que les plans ne soient déterminés. L'après-midi, au lieu de réfléchir sur plan, on vous pose des questions philosophiques sur vos désirs de comment vivre, et on détermine les solutions qui semblent vous aller le mieux. Ce qui fait qu'au moment venu, vous vous laisserez moins, voire pas du tout, manoeuvrer.
    • En rénovation, il vous faut avoir acquis l'objet et seulement à ce moment venir à ce cours. Mais surtout, en l'attente, il ne vous faut rien promettre en matière de travail ou d'offre. Pour chaque promesse que vous faites, ce sont des solutions qui disparaissent : vous les aurez tuées vous-même.


Il est impossible de résoudre un problème avec les concepts qui l'ont créé.

Albert Einstein



Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.