Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Revue de presse [ 123 articles ]

 10.06.2017 De la difficulté de faire de la science à l'EPFL
Il y a quelques mois des étudiants de l'EPFL sont venus nous voir pour un projet du nom de 'Solar Decathlon'. Il s'agissait d'aller concourir à Denver USA avec un 'bâtiment du futur', une maison de quartier baptisée 'neighborhoodhub' pour les besoins linguistiques du pays hôte. Une installation solaire thermique avait été prévue pour la couverture des besoins ECS, ainsi qu'une PAC (pompe à chaleur) air-eau pour le complément et le chauffage. Il était impossible de trouver un capteur solaire thermique aux dimensions des modules photovoltaïque choisis pour l'intégration en façade. Or l'aspect esthétique du projet était un critère important. Ils sont donc venus nous voir pour résoudre leur problème avec notre technique de montage à façon.

On s'est dit que ce serait bien de faire toucher un peu du doigt la beauté du low-tech. Et de leur faire faire de la science. Y compris peut-être en en tirant quelques données utiles pour nos objectifs de 'société à 50W dans l'habitat', soit 450 kWh d'électricité par an par famille pour les besoins essentiels (ce qui n'est vraiment pas ambitieux, mais il ne faut pas effrayer les Suisses, accros à l'électricité).

Ce fut réussi pour le premier objectif et raté pour le second. Et pas de leur faute. Mais parce que les fournisseurs qui ont 'offert' la PAC, les circulateurs, la régulation et le chauffe-eau, ont non seulement fourni des produits boite-noire qu'on aurait dit à dessein conçus pour empêcher l'installation solaire thermique de fonctionner. Ils ont aussi REFUSE DE LIVRER LEURS CARACTéRISTIQUES TECHNIQUES (note : ces produits sont vendus dans le commerce, vous savez donc à présent que vous en savez pas ce que vous achetez).

Ces étudiants partis pour de la recherche scientifique ont donc du se recycler dans l'investigation policière : face à des gens qui ne voulaient ni collaborer ni témoigner, ils ont du investiguer la scène du crime, et tirer avec les lois de la physique, leur cerveau et notre aide, la vérité du bidule de Shadok imposé.

Ce leur fut peut-être du plus formateur. Comme dans ce film ou le héros avale une pilule pour dissiper son état de réalité virtuelle, ils ont pu ainsi contempler la nudité du mensonge industriel. On ne peut qu'espérer qu'ils garderont des anticorps à vie, et cesseront de croire aux bidules miraculeux... dont il est impossible de rien savoir (mais pourquoi douterais-tu du Progrès, Camarade ?) ! Vous avez cela entre, voire souvent à même les lignes, parfois en des termes à peine moins mesurés que les nôtres au vu de leur déception, dans leur rapport.
 
 17.05.2017 Communiqué de presse à l'occasion de la votation du 21 mai 2017 (Stratégie énergétique 2050)
Sebasol est connu comme acteur pour l’autonomie énergétique dans l’habitat, indépendant de tout financement public ou privé, parti politique, organisations nationales ou transnationales. Depuis 20 ans, Sebasol met à disposition des solutions de plus en plus complètes, qui résolvent dans ce domaine à la fois la question écologique et celle de la souveraineté populaire. Nous avons sur les énergies renouvelables un point de vue qui dépasse le paradigme actuel.

Nos membres et sympathisants sont impliqués de longue date et n’ont pas besoin de consigne de vote. Beaucoup ont fait leur part pour sensibiliser et prier leurs connaissances de faire leur devoir citoyen. Notre rôle est ici plus fondamental. Et si vous lisez ce communiqué, vous comprenez pourquoi. Et d'ici quelques années, vous comprendrez peut-être d'autant mieux pourquoi et ce que le mot prévoir veut dire.
 
 09.05.2017 Démarche Slow-tech présentée à un cours de l'UNIL
D'abord une mise au point ; le développement durable est une absurdité. Et donc on y croit pas. Ceci dit, Mme Caroline Lejeune, professeure à l'institut de Géographie et de la Durabilité de la Faculté des Géosciences et de l'Environnement de l'Université de Lausanne, a fait appel à nous pour présenter la démarche low-tech dans le cadre de son cours. Ceci pour via notre témoignage produire une alternative aux discours institutionnels et industriels du New Clean Green Deal Tech (comme nous l'avons déjà dit, récitez ces mots en chantant et avec les gestes de 'Rencontres du Troisième Type' le film, et vous verrez la Lumière).

C'était une chance de pouvoir élargir les perspectives de ces étudiant(e)s qui, dans quelques années, devront collaborer à des programmes irrationnels, nuisibles, anti bien commun, liberticides du marché-seul-possible, pour avoir droit à un salaire, en l'attente d'être rationalisés et jetés. Et ceci au risque de voir nos idées pillées et recyclées de manière à ce que 'la corruption du meilleur engendre le pire' (Ivan Illich). Mais la jeunesse, c'est tout ce qu'on a comme possibilité pour avoir des êtres humains à l'avenir. On a donc pris le risque. Et pour mitiger ce risque, et aussi pour entrer ces données dans le domaine public où elles pourront être trouvées par les programmes anti-plagiat, vous avez à présent ici en ligne les pages de la conférence. Il y aura aussi un document de compléments explicatifs.
 
 01.05.2017 Affiche des Journées du Soleil et contre les mensonges de l'UDC 2017
Sebasol est critique par rapport à la nouvelle loi sur l'énergie, même si en immense majorité nous voterons pour. Nous ferons un communiqué de presse à ce sujet juste avant la votation.

Ici c'est autre chose. L'UDC a pondu vers mi-avril un tout-ménage apocalyptique qui promet au pays de se doucher à l'eau froide s'il a le malheur de voter oui à l'initiative. Nous allons garder ce tout-ménage en archive, ce sera très amusant d'ici quelques années. Car nous pouvons déjà vous dire que l'apocalypse n'aura pas cette forme, vu qu'on se douche déjà (et on se chauffe) à l'eau chaude, sans un pet d'énergie fossile, grâce au soleil, avec des rapports entre la chaleur produite et l'électricité investie de l'ordre de 100 (cent) au minimum, en laissant ainsi plus de 90% des ressources dans le sol, merci le low-tech solaire thermique et bois. Nous avons donc fait une affiche spéciale pour les Journées du Soleil 2017 et remettre l'église au milieu du village de l'UDC. Nous l'avons donnée (given, gegeben) à Swissolar. Vous l'avez ici et si vous la voyez ailleurs, y compris présentée par un bureau de comm', une entreprise, quoi que ce soit qui fait du profit, et ceci sans nous citer, vous saurez que ce ne sont que des copies. Et que l'original, c'est ici qu'il est et c'est Jean Marschall de Sebasol, qui l'a fait.
 
 10.09.2016 La souveraineté à la radio
Ce genre d'inverview est toujours élagué au montage pour entrer dans la grille horaire. Voici donc quelques précisions. 1) on parle de thermique et pas de photovoltaïque 2) on parle de besoins fondamentaux que sont l'hygiène avec l'eau chaude sanitaire et le chauffage des locaux, et pas de votre voiture, Ipod, écran plasma, sèche-cheveux etc. 3) on parle de 'panneaux solaires' mais ce que vous apprenez à faire c'est l'ENTIER de l'installation solaire 4) quand on dit 'fait de l'eau chaude pendant 6 mois' ça veut dire a) vous pouvez couper votre chaudière pendant au moins 6 mois, et b) le reste du temps on fait aussi de l'eau chaude mais vous devez garder votre chaudière allumée pour compléter aux températures utiles 5) ça ne veut donc pas dire qu'on couvre que 50% de l'énergie pour l'eau chaude annuelle, au contraire on couvre plus, typiquement 65 à 90% suivant l'installation 6) on ne parle peu d'appoint chauffage dans l'interview, or à présent c'est ça qu'on fait car cela permet de flinguer plein de gros systèmes (chaudières, pompes à chaleur etc.) pour les remplacer par des petits ou rien. Des familles couvent ainsi de l'ordre de 80% de TOUS leurs besoins ECS et chauffage sur le canton de Fribourg (en Valais ce serait plus facile encore), réduisant leurs besoins restants à moins d'un stère de bois par an 7) une coupure après 'c'est pour moi' fait confondre le Cours de la Reconquête qui dure un jour avec le temps pour faire l'installation, qui pour une 6m2 est estimé à 110h en moyenne et enfin 7) si vous estimez que 110h c'est beaucoup vous faites erreur : sur ce temps vous APPRENEZ TOUTES les techniques qui vous rendront autonomes, pour toujours, à jamais, avec une installation solaire qui en outre vous fera de l'énergie sans envoyer de facture comme cadeau bonux. Est-il utile de dire que ces capacités peuvent servir ailleurs ? Et si vous trouvez que 110h pour cela c'est quand même beaucoup, vous ne savez pas ce qu'apprendre veut dire et on vous conseille les forums internet qui rasent gratis 8) c'est en 2005 et non 2010 que le mazout a fortement augmenté (baril à 50 dollars)
 
 02.05.2016 Le but est de rendre le soleil au citoyen
Un excellent article du Quotidien Jurassien sur l'installation solaire de l'autoconstructeur Stéphane Berberat. Il souligne un des buts de Sebasol : le low-tech et l'autonomisation des citoyens des réseaux de clientèle captive créée par les produits boite-noire industriels, soumis à l'obsolescence programmée, aux experts et réseaux de distribution (abonnements etc.). Un petit bémol : l'article semble dire que ce serait pénible aux gens de devoir investir une partie 'de leur dépôt d'argent'. C'est étrange. Car la réalité c'est : les gens sont déjà sonnés de ne déposer qu'une fraction de ce qu'ils devraient payer en clef-en-main. Ensuite la somme qu'il faudrait investir est prise sur ce dépôt, ce qui veut dire que le coût final est MOINS CHER et que Sebasol REND cet argent au lieu de l'empocher. Vous voyez une entreprise qui SURESTIME une offre, au risque de se la voir refuser, pour pouvoir RENDRE de l'argent à la fin ? Vous voyez pas plutôt des offres au rabais, avec externalisation de tous les postes qui gênent pour ferrer le poisson ? Vous voyez une entreprise qui permettrait d'investir de l'argent sur lequel elle a mis la main dans des projets autres que les siens, générateurs d'économies en plus, qui pourraient porter préjudice son marché (par exemple un CAD qui donnerait de l'argent pour l'isolation des bâtiments auxquels il vend de la chaleur) ? Vous voyez ça dans notre monde à faire des dôpés dépendants ? Où tout le spectre politique ne rêve que de votes assurés via clientélisme ? Et échapper à cela, ce serait pénible ? Si vous nous dites oui, on va chercher pour qui vous roulez...
 
 01.05.2016 Alternatives - Hors Série du Courrier
En mai 2016, le Courrier a fait un hors-série sur les alternatives. Malgré quelques zinzins de Shadoks du plus beau tonneau (les serres à légumes sous 7m d'eau, que tout petit paysan indien peut se payer et dans lesquelles il va plonger pour le plaisir c'est bien connu), le niveau de l'ouvrage est bien supérieur à ce qui se fait généralement dans les 'revues green auberges espagnoles' nés dans les années 2010, qui doivent bourrer leurs pages de tout et de son contraire pour donner à manger à leur rédactions. On sent aussi que la dimension politique est plus présente et que c'est pas la technologie qui va nous sauver des catastrophes que la technologie génère en voulant nous sauver des catastrophes qu'elle a généré avant en voulant nous sauver des désastres qu'elle a généré avant en voulant nous sauver de l'obscurantisme décrété par elle absolu d'avant (ce sont les massacreurs qui écrivent les livres d'histoire). En particulier, dans l'article qui nous occupe, la différence d'attitude de Sebasol par rapport à la spéculation sur les énergies renouvelables (dites 'énergies citoyennes' par ailleurs) à présent que les intérêts sont négatifs dans les banques et qu'on peut donc plus spéculer comme ça, est bien rendue. Bel effort Courrier, ça nous donne envie de continuer à te soutenir malgré tes lacunes (et personne n'est parfait). Pour la prochaine fois plus de low tech, de décroissance, de thermodynamique, de conscience des ordres de grandeur, et ça va devenir encore plus sympathique.
 
 30.04.2016 Signèze aux Journées du Soleil 2016
Sebasol a fait une pause aux Journées du Soleil 2016. Qui ont donc perdu plus de 30 manifestations d'un coup. Mais Laurent Rielle s'est quand même donné la peine de faire cela chez lui
 
 22.10.2015 Petite musique low-tech dans un temple high-tech
Le 22 octobre, à Bienne, ont eu lieu les 'Journées de la Technique'. But à priori : tenter de sortir de la nasse thermodynamique que s'est faite la civilisation à coup de technique. Comment ? Avec encore plus de technique, pardi ! Y compris - lors d'une intervention - en demandant de l'argent pour 's'il-vous-plait madame un peu d'essence pour mon scoot' - oups, désolé, nous voulions dire 's'il vous plait messieurs un peu de dollars pour ma starteupe'. Ceci pour faire un produit révolutionnaire pour l'instant... impossible de par la mécanique quantique mais, mes cher Bouvard et Pécuchet, il vous en faut en être. Avant cette humoristique performance - mais prière de ne pas rire - Sebasol avait montré - cf cliquez sur le lien - qu'on a pas besoin de tout ça. Qu'on peut faire avec 10x moins de PIB en 10x plus durable, en laissant 90% des ressources dans le sol, en se passant des experts, des starteupes, et avec monsieur-madame tout-le-monde. Et que c'est même DEJA fait pour des projets de la réelle réalité présentés comme résultats et non souhaits cornucopiens. Et sans demander d'argent à personne. Mais allez comprendre pourquoi, cela n'a guère intéressé.
 
 17.09.2015 Une petite video a Alternatiba
A Alternatiba, on devait être à peu près les seuls à faire faire quelque chose de ses mains au public. Franck NA Vacheron nous a concocté une petite vidéo. Thème : on est en 2030 et on se souvient de 2015. Clin d'oeil du destin : la performance date juste D'AVANT LE SCANDALE VOLKSWAGEN, et les propos tenus y sont quasi prémonitoires (cf. la phrase sur les techniques qui 'moulinent dans le yaourt') ! Le scientisme, qui veut ignorer les lois de la physique et celle des rendements décroissants, et avec lui le Développement Durable et tout le bataclan new-clean-green-deal-tech (réciter cela d'un air mystique sur l'air de 'Rencontre du Troisième Type' avec les geste/le mantra qu'on voit dans le film) a, avec ce scandale annoncé, fait la preuve de son caractère manipulateur et de son addiction pour la réalité virtuelle (ce qui est le propre de toute idéologie). Et c'est pas une bonne nouvelle pour nos chances de survie.
 
 11.05.2015 Article dans La Broye sur les Journées du Soleil 2015
Fort de son stère par année de bois en tout et pour tout (à présent acquis sur plusieurs années, ce sont donc des mesures, pas du blabla), Alain Galliker a reparticipé aux Journées du Soleil. C'est lui qui a fait les démarches auprès du journal de la Broye ce qui n'a pas empêché pas d'autres qui n'ont rien à voir avec lui de squatter l'article. Donc on remet l'église au milieu du village : l'autonomie réelle, c'est lui, un stère de bois par an pour toute la famille, c'est lui.
 
 11.05.2015 Sebasol plie l'habitat individuel pour l'autonomie, l'empreinte énergétique, la relocalisation, et la justice écologique
Le 11 mai 2015 a eu une conférence de presse où on été présentés les résultats d'années d'efforts de la société civile en matière d'écologie d'en bas. Cela se passait chez un autoconstructeur, M. Jaquier, mais d'autres bâtiments atteignent des performances semblables par le pays. Une conférence de presse a été organisée, qui a suscité à peu près aucun écho, comme il fallait s'y attendre, du fait que les solutions présentées implosent le PIB. C'est un peu comme si sur l'Ile de Pâques quelqu'un montrait qu'on pouvait faire sans les Statues, dans une civilisation de la Statue, qui ne peut plus faire de Statues sans aller à la mort, mais il faut faire des Statues quand même. De fait, notre public a été constitué de gens du commun. Vous avez ici le dossier de presse de la manifestation.
 
 23.01.2015 Conférence-atelier sur les énergies citoyennes
Une conférence organisée par la Revue Durable et l'Espace Dickens. Il fallait en 5mn proposer un concept de coopérative énergétique. Notre intervenant a été mis en dernier par Jacques Mirenowicz qui se doutait qu'il dépasserait les 5mn... Il a eu raison et pourtant il a été vite. Mais comment faire, au milieu de gens pour qui le révolutionnaire de la démarche consistait à dire 'investissez dans mon projet, on va gagner des sous'. Alors qu'à côté, le concept que nous présentions était de la dynamite. Alors oui, on a dépassé les 5mn. Mais pour ce qui est des idées et de leur cohérence à la minute, on va être difficile à battre. Et dites-vous que ce n'est pas si, pas peut-être : si vous êtes 3 dans votre quartier/village et y trouvez un lieu, on vous le fait faire sans problème. Des installations faites par des gens ordinaires, on en a des centaines, dont certains démentielles (cliquez sur réalisations). Alors c'est pas ça qui va nous faire peur.
 
 01.10.2014 La première maison Minergie-A de Genève est l'oeuvre d'un autoconstructeur
Article de la Revue Polytechnique sur le bâtiment de Xavier Beuchat, autoconstructeur genevois. Cet bâtiment de plus de 250m2 SRE a ses besoins couverts à 90% et plus par le solaire thermique, le reste étant assuré par quelques bûches (moins de la moitié d'une stère par an).
 
 26.06.2014 Impacts globaux des systèmes énergétiques : il est temps que le chaland s'y mette
Ce qu'il y a de bien avec les associations de pionniers, c'est qu'on peut les mettre à contribution pour investir des domaines dont les experts soutiennent qu'il sont trop compliqués pour les citoyens. Dans cette conférence à la SSES Neuchâtel et Jura, ont été données des bases scientifiques pour définir un système énergétique renouvelable sur tout son cycle de vie. Les limites de la définition, les magouilles de calcul via l'électricité-réseau, ont été abordés. Les gens ont pu comparer des systèmes énergétiques de chauffage en utilisant les données officielles, pour arriver à des conclusions pas vraiment officielles ! On a aussi abordé la tache aveugle de l'entropie-matière dans le messianisme des énergies renouvelables actuel, et l'efficacité dans ce domaine de la décroissance et du comportemental. Encore du pas très officiel. Bien sûr une conférence (même -atelier) sur une telle accumulations de taches aveugles c'est court, très court. Celle-ci ne faisait que donner des extraits d'un cours tout public que Sebasol proposera si tout va bien dès l'automne 2014.
 
 17.04.2014 Key parameter model for solar thermal installations
Nous produisons de plus en plus fréquemment de la recherche d'une utilité et un potentiel social bien supérieurs à ce que peuvent fournir des instituts sous dépendance de l'industrie ou de la promotion académique ('publish or perish'). Ici nous avons collaboré avec ESU-service, successeurs de Frischknecht at all., pionniers des bilans sur le cycle de vie. Comme 'customer', mais nous avons contrôlé chaque point car quand on paie, on contrôle ! Les résultats sont en (petite) partie dans la conférence SSES du 26.06.14 ci-dessus. Ils seront dans le cours public sur les systèmes énergétiques de chauffage. Lire ici en particulier le chapitre 3.2, où nous avons arraché chaque mot. Le 'more general criteria' pour définir si un système de chauffage est vraiment renouvelable n'y figure pas, car l'ESU n'a pas voulu nous laisser l'y mettre :-) C'est notre apport à la problématique mondiale de la déplétion/entropie pour le domaine, mais vu sa logique politique et sa cohérence thermodynamique il ne fait guère de doutes qu'adapté, il s'appliquerait à d'autres. Note : si certains FEPnR changent pour le solaire thermique dans les bases Ecoinvent post 2013, c'est à nous que la branche et l'ESU le devront.
 
 16.04.2014 Facteurs d_energie primaires non renouvelables de quelques systèmes énergétiques (données Suisses)
Nous essayons de garder en ligne la dernière version des FEPnR et non celle qui a servi à l'origine à la production des deux contributions suivantes. Donc même si le lien est daté du 16.04.2014, le document peut être postérieur et les valeurs peuvent être légèrement différentes.
 
 12.04.2014 Film de la conférence précédente
 10.04.2014 Le long chemin qui mène à la compétence des incompétents
Dans cette conférence, est abordée la maladie délirante de notre temps et ses pseudo-remèdes. Mais on y parle aussi d'étranges solutions, conçues par des scientifiques pour être non rentables selon TINA. Car toute rentabilité selon TINA devient TINA (ce qu'il y a de sympa dans la logique, c'est que c'est logique, dirait M. Spock). Après, le tout est de voir si les victimes de TINA vont comprendre qu'elles peuvent ainsi commencer à échapper aux dits 'remèdes'. Ou en d'autre mots, que la perfusion du salaire est conçue pour avoir l'assurance d'avoir un patient qui reste bien tranquille dans son lit pour, comme dans Molière, lui faire subir saignées et lavements. Et que tout effort du patient pour avoir plus de perfusion ne peut être qu'un soulagement temporaire, en regard de la conséquence certaine de plus de saignées et lavements. Ce conflit fondamental entre les vraies et fausses alternatives à TINA s'est illustré à Dickens 6, ou un conférencier soutenait que des projets dits citoyens perfusés à 90% par les banques grâce aux diverses options de crédit (entendez, stratégies visant à obtenir un maximum de crédit pour un minimum de fonds propres) devenaient par là 'autonomes'. Les spéculateurs et actionnaires doivent encore en rire : tant qu'en face ça en reste à ce niveau de réflexion, c'est un peu comme s'ils étaient des aliens lâchés sur des nounours en massepain.
 
 11.09.2013 La transition énergétique est une question de stockage
Un article écrit à l'origine par M. Joseph Jenni, traduit par Patrice Pasquier, et que nous avons complété. Nous sommes heureux de contribuer ainsi à l'apport d'un pionnier qui fait depuis 2007 avec son équipe des locatifs chauffés 100% (cent-pour-cent) au solaire avec des systèmes simples, alors que d'autres drainent des millions pour des 'bâtiments du futur' et autres Bidulons de Shadoks qui n'ont de mérite que celui de faire mousser les journalistes technolâtres.

L'article traite de la question du stockage pour la transition énergétique, entendez par là la sortie des énergies fossiles. L'attitude typique est d'identifier ce problème à la question de l'électricité. C'est une confusion de geeks, nantis et hors-sols repus qui identifient l'arrêt de leur écran à la fin du monde. Elle est encouragée par les vendeurs d'électricité, trop heureux qu'on ne parle que de ça. M. Jenni rappelle que l'électricité ne contribue que pour 24% de l'énergie consommée en Suisse. Les problèmes de l'avenir, quand nous serons en décroissance forcée, ne seront pas le manque d'électricité. Bien sûr qu'on en a besoin, et se la faire couper est catastrophique, mais c'est surtout catastrophique quand on a un chauffage électrique ou une clim. Les questions vitales de l'avenir seront bien d'avantage la nourriture, la santé, la paix civile, l'hygiène et le chauffage (le déplacement est aussi un faux problème qui se règlera de lui-même). Cet article explore le coût et les avantages/inconvénients des principaux moyens de stockage actuels susceptibles de permettre la production de chaleur (pour l'hygiène et le chauffage) à la demande.
 
 08.08.2013 Article 24h sur la formation Sebasol
Un article de Mme Céline Schumacher sur la formation Sebasol. Pour en savoir plus sur cette dernière, cliquez sous "apprentis" sur la ligne d'entête, et vous y êtes. Nous rendons néanmoins attentif au fait QUE CE N'EST PAS UN STAGE. Pour ceux qui s'imaginent pouvoir devenir un installateur généraliste polyvalent en suivant un bourrage de quelques jours, il y a la Science-Fiction genre Cyberpunk. Mais le solaire thermique c'est la réalité réelle, donc ça ne marche pas. On ne compte plus ceux qui ont une fois acheté un kit pour se bombarder spécialistes en solaire avec, et qui à présent bouffent les pissenlits par la racine, sont poursuivis par les clients mécontents, ou se sont recyclés dans la vente de natels. M Spock dirait d'ailleurs que dans un monde capitaliste dévolu à la captation de l'efficacité dans un but de profit, et donc à sa concentration dans le moins de mains possibles, si ça marchait votre compétence de petite main ne vaudrait plus un clou et donc itou votre salaire. Vous seriez exactement comme comme ces gens qu'on a voulu faire venir de Thaïlande en charter pour visser des panneaux photovoltaïques sur Palexpo pour 3 Euros de l'heure, si vous voulez un exemple d'un boulot dans le renouvelable qui ne demande aucune compétence particulière :-)
 
 04.05.2013 Conférence aux Journées Alternatives Urbaines 2013
Conférence donnée à l'occasion des premières Journées Alternatives Urbaines de Lausanne, le 4 mai 2013. Tous les commentaires annotés dans la conférence précédente s'appliquent à celle-ci, et prennent une pertinence accrue au vu des objectifs de ces journées. Il serait préférable donc de lire la conférence précédente d'abord, et de compléter avec celle-ci ensuite.
 
 24.04.2013 Conférence à l'AG de l'ADER 2013
Conférence donnée à l'assemblée générale de l'ADER (Association pour le Développement des Energies Renouvelables), une association de pionniers avec laquelle nous collaborons et que vous trouvez sous les liens. Elle avait pour but de présenter une partie fondamentale de notre travail que les gens, y compris ceux qui nous trouvent sympathiques, ont tendance à refouler : avec l'autoconstruction Sebasol fait d'abord de l'organisation sociale du travail, avant que de la technique. Mais la technique, c'est prestigieux, la tribu des ingénieurs vous dit partout que les énergies renouvelables vont "gagner" (gagner quoi ?) grâce à d'avantage de technique. Tandis que l'organisation sociale du travail... quésako ? Et pourtant, c'est en grande partie grâce à ses process d'organisation sociale du travail que Sebasol c'est la terreur. Cette conférence est ici sous forme de pages ANNOTEES, c'est à dire qu'il y a plein de commentaires et de précisions additionnelles en Times 9 (comme ça les fatigués ne lisent pas) dans des cadres rouges. Ce qui fait que c'est presque comme si vous y étiez. Si vous voulez mieux comprendre ce qu'on fait, c'est donc une vraiment bonne idée de la lire.
 
 16.04.2013 Bâtir l'indépendance à l'égard des monopoles énergétiques
Une fois n'est pas coutume, il y a des gens qui se sont donné la peine d'essayer de comprendre ce qu'on fait. Il s'agit de Sortir du Nucléaire, réseau de résistants qui n'a pas été se faire baiser dans le Grenelle de Sarkosy, et qui a raison depuis toujours sur la question de l'atome. Note : vous les retrouvez dans notre page liens. Ici, dans cette première partie parue dans le numéro 57 du printemps 2013, un résumé de notre action politique et quelques lueurs sur ce que nous avons à bout touchant et qui va on l'espère encore nous faire aimer dans les mois et années qui viennent.
 
 25.03.2013 Investigation sur Joulia
Suite à certaines discrètes demandes émanant de discrètes instances, nous avons mené une enquête sur Joulia, le Watt d'Or 2013, un prix pour l'efficience énergétique attribué tous les ans par l'OFEN. Qu'en dire ? Et bien que "Joulia est représentatif de la folie de notre époque et de sa pensée magique. Même des problèmes physiques simples à portée de lycéens appliqués ne sont plus objet de vérification, voire d'une simple interrogation journalistique". Toute la gent journalistique, y compris celle qui dit l'essentiel autrement, e a avalé l'appât de ce truc, et la ligne, et la canne, et le pêcheur. Pour ce qui est du bon sens, le journalisme, vous pouvez oublier. Y a plus que des idolâtres qui croiraient que la terre est plate pourvu que la Confédération le dise. Et les seules instances qui se posent encore un peu des questions sont celles qui ont pour fonction de veiller à la bonne attribution de l'argent public. Vous savez, ces gens que certains autres disent trop chers ou inutiles. Pour le reste, bonne lecture.

NB ; depuis, on a trouvé un site québécois qui arrive aux mêmes conclusions que nous. Ceux qui ont donné le prix à Joulia ne se sont même pas donné la peine de faire une recherche internet sérieuse. Et pas un journaliste non plus ! Le lien est http://www.ecohabitation.com/actualite/nouvelles/teste-douches-economes-eau-energie ou en archive
 
 02.03.2013 Créer soi-même son installation solaire
Efficience 21 est un de ces journaux consacrés aux énergies renouvelables et au marketing vert qui ont poussé comme des champignons au tournant des années 2010. Dans le domaine en question, ces publications promeuvent à peu près tout et son contraire. De jeunes ingénieurs s'y révoltent avec raison sur l'inflation technique dans les bâtiments qui ne ramène rien en bilan global, si ce n'est une augmentation irréelle du PIB et des charges d'entretien, et 10 pages plus loin des gens font l'éloge de la domotique et affirment que dans un bâtiment ou la ressource à récupérer est limitée, plus on en met (et donc plus c'est cher) et plus ça se repaie vite ! Ce qui nous amène au message de fond : c'est un problème technique, les experts vont trouver le mouvement perpétuel et tout pourra continuer comme avant. Nonobstant, quand on nous pose des questions et qu'on peut s'assurer qu'on ne nous fait pas dire de bêtises, on répond. Ici, une pigiste a réalisé en peu de lignes un article étonnant d'honnêteté quant à notre activité et ses implications politiques. Il sera bien sûr perdu dans l'auberge espagnole. Mais il y a quand même dans la société des gens qui ne croient toujours pas au mouvement perpétuel, et c'est donc bien que de tels articles figurent dans ces journaux, ne serait-ce que comme témoignage pour l'histoire, quand la Grèce nous aura rejoint.
 
 12.12.2012 Contribution au cycle de soirées Idées Vertes des Verts lausannois 2013
Décembre 2012. Les Verts Lausannois lancent un appel pour leur cycle Idées Vertes 2013. Contexte : discuter d'urbanisme et d'écologie, sur fond de critique des "cubes sur parkings", emblèmes de l'architecture actuelle. Vu que c'est le nom du cycle, pour revenir à l'écologie politique lucide des débuts, sortir du piège technicien du DD, Sebasol a décidé d'apporter sa contribution.
L'urbanisme et ses bases, le territoire, les matières premières, l'eau, la nourriture, l'énergie, est un point focal de la mondialisation. Le messianisme du Progrès, les solutions monopolistiques, les marchés captifs, la création d'une masse de consommateurs, l'être humain en créature spécialisée incapable de subvenir à ses besoins, les grands projets inutiles aux coûts reportés vers ailleurs et les générations futures, sont nécessaires au système de Ponzy actuel. Quelle que soit l'usage qu'en feront les Verts lausannois, ce document a sa propre raison d'être. Il est mis en ligne ici pour tous. Il parle de notre liberté. D'une petite chance d'acquérir plus de marge de manoeuvre dans la nouvelle donne. La "fenêtre" est étroite, et peut-être déjà elle se referme. Saurons-nous la saisir ? L'histoire ne prête pas à l'optimisme, mais seuls ceux qui ne jouent pas sont assurés de perdre.
 
 03.11.2012 Investir dans l'énergie solaire thermique pour ménager l'environnement
Article paru dans une prestigieuse revue d'architecture. Pas notre tasse de thé habituelle vous devez bien vous en douter, mais quand on nous pose des questions sensées avec gentillesse on répond. De fait, l'article est de style factuel et non pas politique. La démarche pour se lancer dans du solaire thermique est décrite en 6 points clairs. Et on a pu passer des choses en contrebande : par exemple l'autoconstruction y est traitée avec naturel, à niveau d'égalité avec le clef-en-main. Le gain potentiel est cité. Il peut en secouer quelques uns quand même, et faire réfléchir les amoureux de la liberté, même si leur pouvoir d'achat est important. Figure aussi un graphique qui parle des limites, dit quand ce n'est pas la peine de faire du solaire thermique (hérésie dans le productivisme des renouvelables : quoi, il ne vaut parfois pas la peine de faire ? non mais, le solaire n'est donc pas la solution qui va tous nous sauver ?), et montre pourquoi il est utile de diminuer vos consommations. Il y a un mot non-cité là-derrière, en sous-contrebande. On vous le dit : décroissance.
 
 23.10.2012 Conférences au Lyon's Club Yverdon
Oui, si on nous demande, nous n'avons pas peur d'aller expliquer ce que nous faisons dans les endroits les plus divers. Comme nous sommes indépendants, ça ne nous inhibe pas. Bien au contraire, c'est souvent dans ce genre de milieux qu'on la vision la plus claire de nos divergences et de nos oppositions, et de pourquoi. Au contraire des conférences données dans des milieux dit "amis" qui ne suscitent guère de réactions. Peut-être parce que certains thèmes sont en apparence à ce point consensuels que ceux qui disent les défendre ne réfléchissent plus à ce qu'ils impliquent quand on quitte les discours sans risques pour essayer de les appliquer dans la réalité. Et Sebasol est une association politique avec un impact concret dans la réalité du travail et de la construction. De ce fait, ce ne fut peut-être pas une prise de conscience agréable pour le public, mais le tableau en page 18 fut compris lors de cette conférence, et de même les conséquences sociétales. Et on le répète : ce n'est pas courant.
 
 24.09.2012 Emission sur l'installation d'Alain Galliker
Une émission de la chaîne La Télé sur l'installation d'Alain, qui a été initiée à l'occasion des journées du Soleil 2012 même si elle a été mise en ligne le mardi 25 septembre à 19h (voir aussi "Sebasol, la recherche du futur", vers mai 2012 dans ces archives). Sa qualité principale est de montrer qu'on peut se passer de chauffage électrique grâce au solaire et sans passer par une PAC (qui est un chauffage électrique à peine amélioré). A bon entendeur pour tous les pleurnicheurs qui estiment qu'on les assassine en leur demandant de renoncer au chauffage électrique. On y trouve cependant la confusion classique entre capteurs solaires et installation solaire complète (13'200.- pour seulement des capteurs, ce serait chérot !). Et aussi les calculs erronés car faits à la va-vite et non soumis pour contrôle, comme de dire que le "tout électrique" dans le bâtiment générerait des charges 2x fois supérieures, alors qu'en réalité, chez Alain Galliker, cela serait entre 1'300.- et 2'500.-/an suivant le tarif de l'électricité au lieu de 200.-/an de bois, soit entre 6 et 15x plus.
 
 18.05.2012 Des autoconstructeurs et le Parc Chasseral aux Journées du Soleil 2012. Article 1.
Lors des journées du Soleil 2012, des autoconstructeurs se sont associé au Parc Chasseral pour faire un véritable festival de journées portes ouvertes au public. Vous pouvez retrouver leurs réalisations sur http://www.sebasol.ch/portes_ouvertes.asp?annee=2012. De nombreux articles de journaux ont été produits, dont voici le premier.
 
 18.05.2012 Des autoconstructeurs et le Parc Chasseral aux Journées du Soleil 2012. Article 2
Lors des journées du Soleil 2012, des autoconstructeurs se sont associé au Parc Chasseral pour faire un véritable festival de journées portes ouvertes au public. Vous pouvez retrouver leurs réalisations sur http://www.sebasol.ch/portes_ouvertes.asp?annee=2012. De nombreux articles de journaux ont été produits, dont voici le second
 
 18.05.2012 Des autoconstructeurs et le Parc Chasseral aux Journées du Soleil 2012. Article 3
Lors des journées du Soleil 2012, des autoconstructeurs se sont associé au Parc Chasseral pour faire un véritable festival de journées portes ouvertes au public. Vous pouvez retrouver leurs réalisations sur http://www.sebasol.ch/portes_ouvertes.asp?annee=2012. De nombreux articles de journaux ont été produits, dont voici le troisième.
 
 13.05.2012 Une belle aventure solaire
Dans un petit article sympa de la gazette de Froideville à l'occasion des Journées du Soleil 2012, Claude-Alain Montandon fait part à ses concitoyens de son aventure solaire, qui lui a vu autoconstruire une installation de 6m2/500L pour 6'000.- TTC avec le ferblantier payé http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=931&r=. Ce qui lui faisait 1'000.- TTC au maximum après toutes les déductions. Modeste, il n'a pas fait figurer le temps de retour ridicule de son installation, au coût actuel du gaz économisé (et non pas futur...). En accord avec sa volonté on vous laisse aussi le calculer vous-même. Si vous y arrivez, vous vous direz que c'est génial, et vous nous téléphonerez peut-être, et ce sera bien. Si vous avez la flemme de le faire, vous vous direz que le monde est décidément trop injuste à ne pas donner de repas gratuits alors que partout on nous dit qu'on le vaut bien, vous ne nous téléphonerez pas, espérant peut-être trouver ailleurs au même prix sans rien faire (et là on viendra mettre des fleurs sur votre tombe). Ce sera bien aussi :-)))
 
 05.05.2012 Sebasol, la recherche du futur
Les journées du soleil 2012 ont été une occasion de planter un clou de plus dans le cercueil du green clean new deal tech (chanter ces 5 mots d'un air mystique sur l'air de "Rencontres du troisième Type", le film). Alors qu'un rapport de l'office fédéral de l'énergie - donc officiel - vient de sortir, qui montre qu'un projet high-tech prestigieux à Genève (capteurs à ultra-vide sur l'usine Colas) arrive péniblement à produire 160 kWh par an de surface d'ouverture, l'installation de M. Galliker produit 430 kWh par m2 par an. Or c'est une installation en eau chaude sanitaire et appoint chauffage, à Missy dans le Mitteland brouillardeux, et non dans le Valais ensoleillé. Mais le véritable nerf de la guerre n'est pas là. Il est dans le coût du kWh produit. Alors que l'installation Colas produit du kWh à 80 centimes, celle de M. Galliker le produit à... 2.6 centimes !!! Bon, il faut dire que l'installation Colas a été subventionnée soviétiquement à hauteur de 80%, ce qui explique que le propriétaire ne se plaigne pas trop... N'empêche, sous perfusion digne du CHUV aile (dans un hôpital on dit une aile) des accidentés terminaux, ça fait encore 16 centimes :-) Et ce n'est pas tout ; l'installation Galliker a un COPa de 118 : elle produit 118x plus de kWh de chaleur que ne consomme d'électricité. On se demande quel doit être le COPa du projet high-tech Colas ou plutôt non, pour notre santé mentale on ne se le demandera pas. Ici un résumé du projet Galliker, en attendant une contribution de l'autoconstructeur. Alain Galliker en effet pour l'instant se repose :-) Note 2013 : suite à des améliorations, le COPa de l'installation est à présent de 200.
 
 12.01.2012 Remise de diplômes Sebasol, article La Revue Durable
Article paru dans La RevueDurable pour la remise des diplôme pour les apprentis Sebasol du 16 septembre 2011. La RevueDurable est un journal qui devient de plus en plus pertinent au fil du temps (soit 10 ans en 2011 pour être précis). Il a commencé dans le sens économico - ne pas se faire d'ennemis - mainstream pour adopter, contraint forcé par le principe de réalité, à dire des choses qui dérangent. A savoir que le développement durable c'est à peu prêt aussi valable que le modèle de Tycho Brahé à l'époque du changement de paradigme entre le modèle géocentrique et le modèle héliocentrique. A présent ils font à peu près comme nous : de la prise en charge psychologique anti-panique via des exercices dans la réalité. Ceux-ci sont plus importants par la fonction psychologique d'autoprise en charge que leur impact immédiat, même si ces impacts dans la réalité, tout gouttes d'eau soient-ils, sont réels et du véritable overkill d'un point de vue économique (pour cela vous allez voir les prix du kWh produit utile en autoconstruction, et si vous êtes un commercial, nous vous prions de ne pas vous suicider, ça fait sale par terre, merci). Mais ce qui va compter dans le futur, ce ne sont pas les solutions plus avantageuses qui permettent de partir aux Maldives avec Easyjet, mais la connaissance intime chez les gens qu'il est possible de construire des solutions en se prenant en charge. Cette connaissance viendra du fait qu'ils ont appris, au contraire de tous les autres passifs, à construire au moins une fois dans leur vie, une solution. Finalement un truc assez proche du yoga, qui permet de ne pas plier devant la peur, car "la peur est la petite mort qui tue l'esprit" Un grand merci à la RevueDurable de nous citer.
 
 20.12.2011 Copinage - Travail de Laurent Guinnard
Laurent Guinnard est un autoconstructeur ayant subi notre mauvaise influence :-) Il a donc chopé notre défaut de faire des calculs dérangeants. Il y en a de plus en plus, des comme ça dans notre entourage et on trouve ça vital pour l'avenir. Dans ce travail effectué en collaboration, Laurent calcule des variantes énergétiques pour la réhabilitation en logement d'une friche urbaine. Les calculs sont économiques mais... il y a une solution qui fait appel à l'organisation sociale et l'autoconstruction. Devinez laquelle sera la seule viable quand tout cela se sera plié la figure ? Bingo, vous avez gagné. Bienvenue à Sebasol, où pour rassurer le pascuan on calcule encore en coquillages, tout en sachant que l'univers, lui, ne calcule pas en coquillages, et que c'est lui qui aura raison à la fin. Laurent utilise nos données, et comme le résultat nous semble cohérent, on ne se prive pas de vous le faire partager.
 
 12.11.2011 Symposium UVSS 2011 - Energie solaire, comment bien s'en servir ?
Un sympathique symposium de la société vaudoise des sciences naturelles, où on a demandé à Pascal Cretton de Sebasol de présenter l'énergie solaire photovoltaïque et thermique. Il l'a fait dans le cadre d'un discours plus large que celui actuellement colporté par le messianisme des énergies renouvelables. D'abord parce que oui, et à Sebasol on le dit depuis bien avant Fukushima, il faut se débarrasser au plus vite de cette saloperie de nucléaire. Mais surtout parce qu'il va falloir le faire dans le contexte d'un monde limité avec des ressources limitées, soumis à la dégradation et à l'inertie, ces caractères de la réalité que la société du spectacle veut, dans son extrémisme mystique, ignorer.

Une fois n'est pas coutume (mais à part nous, qui le fait ?), cette conférence a été enrichie de commentaires, exercice qui prends beaucoup de temps. Si vous êtes trop paresseux pour en profiter, vous méritez tout ce que vous manquez.
 
 04.11.2011 Remise de diplômes Sebasol, article Swiss engineering
Article paru dans Swiss Engineering pour la remise des diplôme pour les apprentis Sebasol du 16 septembre 2011.
 
 03.11.2011 Article Terre&Nature sur André Gabioud, diplômé 2011
La bonne fortune d'un indépendant tient sur une réputation qui s'acquiert à condition de fréquenter du monde et de faire envers ce monde la preuve de la qualité de son travail. Pour cela il faut du temps, n'en déplaise aux fous trop bien réussis par la société du spectacle, qui finissent par penser qu'on peut vraiment se "plugguer" de la capacité à condition de pouvoir se la payer via un stage fast-food et d'y croire assez fort en Méthode Coué :-) Seul un apprentissage long donne assez de temps pour 1) éliminer ceux qui n'ont pas la volonté de vivre le temps long et 2) se faire un réseau relationnel. A cela il convient d'ajouter que la formation Sebasol sort les apprentis dans le monde dès le début, ce qui donne une chance - ce n'est pas automatique et dépends de la capacité à saisir cette chance - de se faire ce réseau. C'est probablement grâce à celui-ci que Terre & Nature est a sorti en novembre 2011 cet article sympathique sur André Gabioud, frais diplômé 2011.
 
 18.10.2011 Le solaire s'immisce partout, page 1
Le sujet n'était pas le solaire thermique, mais nos calculs et nos positions indépendantes du marché font que de plus en plus on nous consulte sur des sujets énergétiques généraux. Le supplément Energie du Journal du Jura nous a demandé notre avis sur les applications solaires photovoltaïques dans l'électroménager et le loisir. Nous avons répondu qu'il ne faut pas confondre compulsion et besoins, supperflu et nécessaire. Un superflu même solaire, c'est des ressources, de l'énergie et de la pollution consommés/émis en pure perte. A quand des cours de philosophie pour prévenir les comportements de Pavlov que le consumérisme induit en nous ?
 
 18.10.2011 Le solaire s'immisce partout, page 2
Suite de l'article précédent
 
 18.10.2011 Remise de diplômes Sebasol, article Nouvelliste
Article paru dans le Nouvelliste pour la remise des diplôme pour les apprentis Sebasol du 16 septembre 2011.
 
 17.10.2011 On en parle invite Sebasol à mettre son grain de sel dans Minergie
En date du 17 octobre 2011, l'émission On en Parle de la RSR1 avait pour sujet Minergie. Né dans les années 90, ce label a contribué à faire avancer les exigences thermiques dans le bâtiment, au point qu'à présent les normes minimales légales en sont souvent plus si éloignées. Seulement voilà, est-il toujours encore la meilleure manière de faire ? Les intervenants débattent du bien, du moins bien, émettent des doutes, des critiques techniques, et parfois retombent, tout architectes qu'ils soient, dans des discours de représentants en machines (la bulbothermie pour ceci, c'est évident, le solaire blinique pour ça et rien d'autre, ça va de soi) en contradiction avec l'affirmation qu'il faut laisser libre cours à l'imagination :-) Il y a une mention heureuse de la société à 2000W. Et aussi que cela va coûter cher. Et comment va-t-on réussir si cela va coûter aussi cher d'équiper en consommer-plus pour consommer-moins alors que, comme prévu, tout se déglingue de plus en plus dans un monde limité incapable de tenir le coup face à la pression humaine ? Bref, soit c'est la Méthode Coué (on va trouver le bidulon qui va nous sauver), soit la "décroissance", mot non cité, mais c'est tout comme... Tout cela étant bel et bon, nous avons été gratter ailleurs, dans la tache aveugle naturelle des ingénieurs et architectes : via une critique de la neutralité de la technique, de la façon de l'instrumentaliser pour se garantir son travail, et de l'impact sur la démocratie qui en découle. Une bonne émission politique, qui aurait été impensable il y a 10 ans, merci la RSR.

 
 10.10.2011 Un autoconstructeur Sebasol gagne le prix solaire 2011 pour sa rénovation
M. Marcos a reçu le prix solaire suisse 2011 pour une rénovation à laquelle Sebasol a participé. C'est une reconnaissance méritée, mais il était bien seul à Genève ce jour-là. Les autres prix pouvaient presque tous s'énoncer ainsi : crépissez un bâtiment de panneaux photovoltaïques et calculez leur production annuelle. Achetez une PAC et divisez cette production par la consommation annuelle d'électricité à y mettre pour le chauffage et l'ECS. Si vous obtenez un chiffre supérieur à 1, glorifiez-vous de votre exploit - qui ne nécessite en fait que du pouvoir d'achat - et sous-entendez que vous être "autonome" sous prétexte que votre bâtiment produit "plus d'énergie qu'il n'en consomme". Vous pourriez aussi affirmer que sur la base de 10 tonnes de pommes périssables cueillies pour la plupart entre juillet et septembre, vous avez à manger pour l'année. Le solaire photovoltaïque va-t-il à terme rejoindre le nucléaire dans son hubris ? Faudra-t-il le soigner du Syndrome du Marteau (celui qui a un beau marteau voit des clous partout) ? Espérons que non. En l'attente nous présentons ici le projet de M. Marcos, plus mesuré et rationnel. Et qui donne plein d'idées à ceux qui veulent réfléchir plutôt que répéter des slogans.
 
 03.10.2011 Bon à savoir - Petit carnet de démolition d'idée reçues
Nous sommes 7 milliards dans un monde fini et nous voulons vivre. Et dans notre système à présent mondial, il est exigé de nous tous que pour vivre, nous devons vendre quelque chose, n'importe quoi. Mais dans la réalité réelle soumise aux lois de la physique et de la thermodynamique, les choses qu'on fait ne permettent pas la vie parce qu'elle peuvent ou non être vendues, mais parce qu'elles sont cohérentes avec les lois qui conditionnent la préservation et notre survie dans notre milieu. En l'état actuel de délitement de l'espèce - car on peut rêver que cela change - la plupart des choses qui sont vendues sont soit crétines, soit nuisibles, soit inutiles et donc nuisibles, vu qu'elles ponctionnent des ressources. Nous avons tous à déblayer devant notre porte à ce sujet. Ce carnet déblaie devant notre porte quelques idées reçues qui, si vous continuez à vous y accrocher, vous seront le reproche de vos enfants.
 
 29.09.2011 Remise de diplômes Sebasol, article Bâtimag
Article paru dans le magasine Bâtimag pour la remise des diplôme pour les apprentis Sebasol du 16 septembre 2011.
 
 26.09.2011 Verso du diplôme de Sebasol
Dans un diplôme il y a le recto, qui dit "diplôme" avec le nom du diplômé, celui de l'institut qui diplôme et une mise en page à faire sérieux autour. De ce fait, ça dit pas grand chose, au point que vous pouvez de nos jours, par la grâce du libéralisme, acheter sur internet bien plus de "diplômes" que Helena Ceaucescu aurait pu en rêver en son temps. Mais parfois il y a un verso, qui peut par exemple dire comment le diplôme a été obtenu et à quoi va servir la connaissance et la capacité engravée dans le système cognitif du diplômant. Notre cursus de formation est le fruit de longues années d'efforts concrets en vue d'un avenir encore nié par plein d'extrémistes de la croissance infinie. Nous sommes donc fiers de notre verso de diplôme. Nous le serons encore d'avantage dans quelques années quand les choses se seront, hélas, encore plus dégradées sur le front de l'économie casino. Alors on se fait plaisir et on vous le met.
 
 19.09.2011 Remise de diplômes Sebasol, émission Radio Chablais
Interview passée à la station de radio locale Radio Chablais pour la remise des diplôme pour les apprentis Sebasol du 16 septembre 2011.
 
 17.09.2011 Remise de diplômes Sebasol, article 24heures
Article paru dans le 24 heures pour la remise des diplôme pour les apprentis Sebasol du 16 septembre 2011.
 
 22.07.2011 Les atouts du solaire thermique, article Nouvelliste page 1
En juillet de cette année le Nouvelliste s'est penché sur l'implantation d'une installation solaire thermique sur les immeubles et a pris une Sebasol pour exemple. Il est à noter que les coûts cités pour une installation complète de 30m2 sont excessifs cf. http://www.sebasol.ch/public/estimation_cem.pdf. On a un coût de base de l'ordre de 35'000.- pour le cahier des charges standard. Avec les travaux additionnels (percements, caissons, échafaudages, grutages etc.) on devrait être autour de 40-45'000.- et non pas de 45 à 60'000.-
 
 22.07.2011 Les atouts du solaire thermique, article Nouvelliste page 2
Suite de l'article précédent
 
 30.06.2011 Solaire thermique, rentabilité et relocalisation de l'économie
Les conférences Sebasol sont demandées en cette année 2011. Preuve en est qu'il y en a qui aiment en savoir un peu plus que "le solaire c'est l'avenir" ou "mon capteur c'est le plus beau". Conférence donnée entre pionniers par Pascal Cretton lors de l'assemblée générale de la SVES (Société vaudoise pour l'énergie solaire, des gens qui étaient déjà là quand tous les viennent-ensuite disaient que le solaire ne servait à rien). Comme toutes les conférences Sebasol,celle-ci remet l'église au milieu du village et fournit des calculs que personne ne veut montrer. Et comme nos conférences sont des cours et non pas des shows, il y a une "after" pour ceux qui en veulent plus à la fin. La prochaine fois on donne des devoirs à faire à la maison, promis.
 
 16.05.2011 Emission TV locale valaisanne Canal 9 sur les journées du soleil 2011 et la formation Sebasol
A l'occasion des journées du soleil, la télévision locale Canal 9 a fait un reportage sur deux des installateur nouvellement formés de Sebasol.

 
 14.05.2011 Energies renouvelables, amies de la sagesse ou nouveau visage de la folie ? - Conférence Sebasol pour les JdS 2011 - Charmey
Cette conférence est mise en ligne le 16.05.2011 à la hâte, à la demande des gens qui y ont assisté. Elle aborde un sujet qui fâche dans les green new clean deal tech et autres messianismes de la croissance verte. On y voit que les comportements décroissants boostent les apports que l'on peut tirer des installations solaires, à coût zéro, et tout en ne faisant pas augmenter le PIB... ce qui est fâcheux pour nos dinosaures économiques et tous les vendeurs de bidules verts. Elle n'inclus pas encore les commentaires surajoutés pour une meilleure compréhension. Nous les placerons dès que nous aurons le temps entre minuit et minuit une. La conférence "énergie solaire et sobriété" donnée à Energissima 2011 contient, elle, de ces commentaires.
 
 11.05.2011 Installations solaires thermiques, opportunités et coûts - Conférence Sebasol pour les JdS 2011 - Vevey
Cette conférence est mise en ligne le 13.05.2011 à la hâte, à la demande des gens qui y ont assisté. Elle recouvre les principaux points à savoir pour déterminer la taille et le prix d'une installation solaire thermique, en clef-en-main ou autoconstruction. Elle donne des solutions pour de nouveaux contrats sociaux particuliers-locataires dans le cadre de la gestion du territoire. Elle n'inclus pas encore les commentaires surajoutés pour une meilleure compréhension. Nous les placerons dès que nous aurons le temps entre minuit et minuit une. La conférence "énergie solaire et sobriété" donnée à Energissima 2011 contient, elle, de ces commentaires.
 
 09.05.2011 Et aussi du solaire relocalisé qui casse la barraque à Estavannens
Un article paru à l'occasion des Journées du Soleil 2011, où il apparait que même quand on calcule de manière indécente en sa défaveur, l'autoconstruction c'est encore l'overkill :-)
 
 06.05.2011 Du solaire citoyen à Vallorbe
Ce n'est pas dans les foires commerciales sur les énergies renouvelables, ni dans les manifestations mediatico-consensuelles, et encore moins dans les communications des viennent-ensuite autoproclamés "new global green leaders" qu'on peut trouver quelques chose qui nous apporte de l'espoir quand à un avenir plus soutenable. C'est parfois dans les petits villages.
 
 23.04.2011 Energie solaire et sobriété - Conférence Sebasol
Conférence donnée par Pascal Cretton à Energissima 2011. Au milieu d'une foire commerciale année après année de plus en plus indiscernable d'une autre qui vendrait des voitures ou des jaccuzis, Sebasol essaie de remettre l'église au milieu du village et rappelle que la croissance verte exponentielle dans un système fermé n'est pas plus possible que la croissance pas verte exponentielle dans un système fermé. On y comprends de ce fait que si qu'une installation solaire thermique c'est bien, ce n'est pas toujours à faire, car il ne faut pas toujours tout faire, de la même manière qu'il ne faut pas voir des clous partout du fait qu'on imagine avoir un beau marteau. Le thème est à mettre en rapport avec celui de la conférence de Laurent Guinnard, le même jour au même endroit.
 
 22.04.2011 Sobriété Energétique - Conférence de Laurent Guinnard, autoconstructeur Sebasol
Conférence donnée par Laurent Guinnard, autoconstructeur Sebasol, à Energissima 2011. Comme il l'indiquait dans son annonce, Laurent "en est bien revenu" du high-tech. Avec quelques calculs simples et dérangeants, il montre que pour l'instant, faut pas compter sur Minergie pour nous sauver...
 
 02.04.2011 Sebasol aux Journées portes ouvertes bois-découverte de Lignum
Le 2-3 avril 2011, Lignum a fait des journées portes ouvertes pour montrer tout ce qu'on peut faire de beau et de bien avec le bois. Des autoconstructeurs et bénéficiaires de systèmes solaire-bois sebasoliens y ont participé. Ceci est une trace archive de ces journées.
 
 30.10.2010 Traditionnel et moderne
Cet article paru dans le magasine "Nousautres" qui décrit la belle ouvrage dans le Nord Vaudois. Il se focalise sur le travail de tavillonnage qui a été réalisé sur un ancien moulin rénové de la Vallée de Joux. Vous ne verrez aucune image de capteurs dans l'article, pourtant ils existent bel et bien, mais du côté sud du toit, soit côté lac : http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=906&r= pour les voir. Réalisés par un artisan Sebasol qui aime aussi le travail bien fait, les capteurs solaires thermiques s'intègrent à merveille dans le toit en tavillons. Un mariage de la tradition et de la modernité, le bois et le soleil comme matériaux et comme ressource, l'avenir de ce pays. Et quand on sait que les capteurs Sebasol sont pour la structure porteuse... en bois aussi, le bilan en énergie grise est bouclé.

 
 06.05.2010 Trois installations solaires à La Vallée (de Joux, voyons)
Lucien Jaquier, Alain Chevalley et Frédy Cardinaux font leurs journées portes ouvertes à la Vallée de Joux. La Vallée contient bien plus d'autoconstructeurs, mais ces 3-là sont multirécidivistes et habitués des 400 coups.
 
 07.04.2010 Lave-linge et vaisselle au solaire : interview
Un petit interview de la RSR au centre régional, sur l'opportunité et les précautions à prendre pour connecter des appareils comme les machines à laver le linge et la vaisselle sur une installation solaire thermique. Notez que se faire vendre 10m2/500L au Tessin pour 3 personne, c'est se faire vendre une installation surdimensionnée par rapport à ses besoins.
 
 02.10.2009 Le solaire thermique et Minergie_P
Un article dans Domotech, où un de nos autoconstructeur Sebasol a construit un bâtiment Minergie_P. Comme quoi, même les bâtiments les plus prestigieux d'équipent en Sebasol... Au contraire de ce que dit l'article, l'installation de M. Mercuri fait aussi de l'appoint au chauffage. L'appoint chauffage sur support à 60° de pente, c'est de l'or en barre pour Minergie_P !!! La production hivernale permet de descendre à des indices de l'ordre de 10 kWh/m2 an. Soit moins de 1L de mazout par année et par m2.
 
 25.09.2009 Sebasol - La licence solaire
Un article sur Sebasol paru dans le numéro de Greenpeace de septembre 09
 
 25.05.2009 Autoconstruire grace aux autres
Un article généraliste de la Revue Durable sur l'autoconstruction, où nous sommes fort aimablement cités.
 
 25.05.2009 Journées Portes Ouverts à la Vallée de Joux
Lucien Jaquier et Alain Chevalley, 2 autoconstructeurs, ont fait les Journées du Soleil 09 à la Vallée. Vous pouvez retrouver leurs réalisations sur http://www.sebasol.ch/portes_ouvertes.asp?annee=2009 ou bien directement à partir de la page des réalisations en utilisant l'outil de recherche
 
 15.05.2009 Le solaire ouvre ses portes... chez Philippe Kiener
A l'occasion des Journées du Soleil 09, l'autoconstructeur Philippe Kiener à ouvert ses portes. Retrouvez aussi son installation sur http://www.sebasol.ch/realisations.asp?id=596 et sur http://www.sebasol.ch/portes_ouvertes.asp?annee=2009. On y trouve un rapport complet sur les conséquences économiques et financières de sa rénovation Minergie. Une somme de travail qui demande de n'être pas paresseux pour la lire, mais qui fournit des vrais chiffres. N'espérez pas trouver cela dans la littérature du marché.
 
 22.04.2009 La contribution en Suisse du solaire thermique monté in-situ
L'activité Sebasol s'inscrit dans la tradition du solaire monté in-situ par des autoconstructeurs et des installateurs locaux. Le but n'est pas de produire des capteurs en Chine avec une chaine d'intermédiaires à payer et de la chair jetable à intérim pour les poser, mais de réaliser ici des installations sur mesure qui exigent de la compétence professionnelle, avec plus de revenu réinvesti sur place, même si cela a l'air "moins efficace". Les Toons qui viennent de se planter de milliers de milliards de dollars et qui ont du être regonflés à coup de subventions soviétiques, annoncent la mort de cette philosophie de travail depuis toujours. Sans vouloir grossir autant que la grenouille de la fable - on sait ce qui arrive dans ce cas - nous sommes au regret de dire que cette annonce est peut-être prématurée.
 
 07.04.2009 Les nouveau emplois verts cf. page 48 et 50-51
Ces "nouveaux emplois" sont vieux comme le monde, vu qu'ils consistent à prendre soin de son environnement. Nous y sommes en page 8 et 10
 
 19.11.2008 Grangeneuve. Cours Sebasol du 19 novembre 08
Cours donné à l'Institut Agricole de l’Etat de Fribourg (www.grangeneuve.ch)
 
 17.05.2008 Journées du Soleil 08. Conférence Sebasol
Conférence donnée par Sebasol à l'occasion des journées du Soleil 08 à Attalens FR
 
 18.04.2008 Le coût du solaire thermique - Etude Sebasol
Le 18 avril 2008, le Service de l'Energie de Genève (ScanE) a convié les professionnels du solaire thermique pour discuter de la contradiction avec le message Coué/ communication/ publicitaire qui ne cesse de répéter que le solaire ne cesse d'être plus rentable grâce aux progrès techniques, et la réalité de leurs statistiques depuis 15 ans, qui montrent une stagnation voire une augmentation du coût du m2 installé fini. Sebasol a présenté une analyse qui contredit ces chiffres, et s'est offert le luxe d'expliquer pourquoi. Si vous lisez cette analyse vous en sortirez non seulement moins pollués par le discours idéologique publicitaire et le délire technologique, mais un peu plus malin et informé.
 
 17.04.2008 SOLAIRE - Vite amorti en autoconstruction
 13.03.2008 Initiatives citoyennes pour l'énergie douce 1
 13.03.2008 Initiatives citoyennes pour l'énergie douce 2
 13.03.2008 Initiatives citoyennes pour l'énergie douce 3
 01.03.2008 Une belle économie aux Cherpines
 28.02.2008 Autoconstruction et Minergie_1
 28.02.2008 Autoconstruction et Minergie_2
 28.02.2008 Autoconstruction et Minergie_3
 17.08.2007 Réinventer l'eau chaude 1
 17.08.2007 Réinventer l'eau chaude 2
 01.07.2007 Une autoconstruction exemplaire 1
 01.07.2007 Une autoconstruction exemplaire 2
 01.07.2007 Une autoconstruction exemplaire 3
 01.07.2007 Une autoconstruction exemplaire 4
 01.07.2007 Une autoconstruction exemplaire 5
 07.05.2007 Le solaire est désormais à la portée de tout le monde
 04.05.2007 Et si les Yverdonnois fabriquaient leur ''propre'' énergie ?
 03.05.2007 L'énergie solaire ou quand la chaleur tombe du ciel
La Propriété 01.05.2007 Capteurs solaires sur le toit de votre maison 1
La Propriété 01.05.2007 Capteurs solaires sur le toit de votre maison 2
 25.04.2007 Les habitants ont retroussé leurs manches pour se mettre au solaire
 25.04.2007 Un village se lance dans l'énergie solaire
 07.03.2007 Consommation d'eau chaude : comment économiser ?
 27.05.2005 Pampigny : La pluie n'a pas noyé l'intérêt pour la Journée du Soleil
 25.05.2005 Le Plateau des Granges à l'honneur : Journée du Soleil
 25.05.2005 Le Plateau des Granges à l'honneur : Journée du Soleil (suite)
 19.05.2005 Se faire une place au soleil
 20.08.2003 Le solaire thermique dure
 01.06.2002 Quand les jeunes ont un pied dans le futur
 01.06.2002 Quand les jeunes ont un pied dans le futur (suite)
 09.03.2002 Un Gemmois a créé son chauffage solaire
 14.09.2000 Plan-Les-Ouates inaugure des douches solaires
 18.08.2000 Des jeunes captent l'énergie solaire à Plan-Les-Ouates
 02.07.2000 Des ados apprennent à gérer l'énergie
 26.11.1999 Le solaire au prix du mazout !
 07.08.1999 Des jeunes équipent un vieux moulin d'un collecteur solaire entièrement fait maison
 24.07.1999 Comment construire son propre capteur solaire
 09.04.1999 A Saint-Cergue, des adolescents réinventent l'eau chaude sous le soleil
 09.04.1999 Des adolescents jouent les détectives de l'énergie
 09.04.1999 L'énergie solaire captive des jeunes
 28.01.1999 Le choix d'une énergie propre
 09.11.1998 Energie aux Ponts : Le solaire désormais à la portée de chacun
 27.05.1998 Des privés plein d'énergie montent seuls leur installation solaire
 24.09.1997 Des panneaux solaires qui sont à la portée de tous les toits
 09.09.1997 Mettez du soleil dans votre chaudière
 08.09.1997 Construisez vous-mêmes votre capteur solaire
 08.09.1997 Energie solaire : construisez vous-même vos capteurs
 05.09.1997 Capteurs solaires à monter soi-même
 24.04.1997 L'énergie existe en kit. Bricolez vos capteurs solaires !

Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.