Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Lavanchy projet 2 (1095 Lutry) 18m2 ECS & appoint chauffage sur cabanon de jardin, poêle hydro, distribution évoluée, filtre à particules, ventilation-séchoir low-tech, rénovation



Pierre Lavanchy récidive tout azimuth. 9 ans après avoir fait une petite 6m2 ECS simple déjà amortie au moins 2x, il vire le mazout et passe à l'appoint chauffage. Il met une ventilation douce sebasolienne en cave (qu'il isole), pour assainir les locaux et sécher le linge (avec 8 W, pas 2 kW) et ainsi se faire bien voir de son WAT à lui. Il est aussi le premier autoconstructeur à poser un filtre à particules sur un poêle, et participe à l'élaboration du PV interne Sebasol qui permettra de contrôler la bien-facture de pose à un niveau professionnel. C'est grâce à des autoconstructeurs comme Pierre Lavanchy qu'il n'y a qu'un Sebasol dans la galaxie.

Pierre est en effet un de nos plus assidus expérimentateurs. C'est grâce à lui que nous en savons autant sur le thermosiphonnage, brassage, taux de glycol vs le débit et la consommation électrique circulateur (point absolument vital pour l'autonomie hors réseau électrique l'hiver), l'option glycol élevé vs protection gel etc. On lui devra probablement un concept de distribution chauffage par thermosiphon digne des temps anciens, avec un meilleur contrôle, et moins de 50 Wh de consommation électrique par an, pour le contrôle, pas pour la circulation. Soit, pour une distribution chauffage de 1 kW pendant disons 3000 heures, un COPa de distribution moyen de l'ordre de 50'000. Oui vous avez bien lu, nous avons dit : cinquante mille. On espère que vous comprenez les implications et les perspectives. Si vous n'y comprenez rien, c'est bien dommage, mais on se fait pas de soucis, il se trouvera bien quelqu'un pour essayer de vous convaincre qu'on peut résoudre le même problème avec des producteurs d'énergie partout pour compenser la nullité des comportements et des consommateurs. Ca va juste flinguer l'avenir et coûter très cher, alors vous comprendrez que pour nous autres scientifiques conséquents, ça n'a aucune espèce d'intérêt. Et attention : 1kW sur 3000 h de chauffage ca fait 3000 kWh distribués, soit sur 150m2 SRE 20 kWh/m2 an, soit l'équivalent à Comme le Label Que Vous Savez en -P. Il ne faut donc pas nous dire qu'on gonfle le COPa via la puissance distribuée... Inutile de dire mais c'est quand même mieux en le disant : c'est un tremblement de terre et des idées pareilles ce n'est pas un vendeur d'électricité ni de chauffage qui va vous les donner.

Bref des mesures, des mesures, des mesures que nulle part ailleurs dans la galaxie on ne fait (surtout si elle flinguent le PIB !). Des mesures dont nous attendons encore certaines, Pierre (oui on sait, comme nous tous tu es les manettes à coin, Pierre). A cela il faudra ajouter de nouvelles mesures sur les clapets (de plus en plus défectueux et soumis à l'obsolescence, donc on les teste tous et on flingue toutes les saloperies), les consommations électriques diminuées des circulateurs à zéro franc d'investissement (adieu PIB, adieu), et tout ce qu'on va apprendre sur les filtres à particules.

Pierre Lavanchy a fait ci-dessous de nombreux commentaires sur son installation. Pour l'instant, l'illetrisme étant de plus en plus fort dans les entreprises, et du fait que pour mériter cette information il faut justement la chercher dans notre site, on peut les laisser en accès public sans grand risque de se les voir piller (et comme ca flingue le PIB, autant dire que c'est pas motivant :-). On ne peut donc que vous conseiller d'en profiter.


Galerie


 1

 2

 3

 4

 5

 12

 13

 14

 15

 16

 17

 18

 19

 20

 21

 22

 50

 51

 52

 53

 54

 55

 105

 110

 115
Le virevent Sud-Est
 353
Le bas du champ n'a pas encore la tôle (mais il a la liste A)
 354
Le bas du champ n'a pas encore la tôle (mais il a la liste A)
 355
Virevent Sud-Ouest
 356

 357
Virevent Sud-Ouest
 358

 359

 360
Le champ
 361
Au Sud-Ouest
 362
Le faîte en entier
 363
Les 3 tôles - vue Est
 364

 365
Détail
 366

 367
Tôle du faîte au S-O
 368
Recouvrement entre 2 verres sur le profilé et la gomme - ça se soulève un peu.
 369
Ici elles s'emboitent bien au Sud
 370

 371
J'ai placé les 3 tôles sans regarder si elles avaient des différences de largeur de l'ordre du mm afin qu'elles s'emboitent parfaitement - ici pas le cas, de l'autre coté oui.
 372
J'ai placé d'abord les 2 tôles de faîte des bords, pour ensuite placer dessus la 3 ème. Recouvrement de 2 x 25cm. Est-il judicieux de braser ces joints ?
 373

 374
Deux tôles du faîte - vue Est
 375
Le faîte direction Ouest
 376
Virevent Sud-Ouest vu de dessus
 377
Détail
 378
Le coté Ouest - idem
 379
Détail
 380
Les 2 tuiles du bout en haut seront vissées - la tôle repliée.
 381
On devine le 1er champ solaire de 6 m2 sur la lucarne à droite en haut.
 382

 383
Je bosse et n'oublie pas de regarder parfois la vue !
 384
Détail
 385
Idem pour la seconde gomme.
 386
Une vis sur la gomme afin de tenter de diminuer au max l'épaisseur - avec l'inconvénient de peut-être trop limiter un mouvement vers le haut des verres (ennuyeux si l'on doit enlever des verres par la suite).
 387

 387

 388
Détails du faîte S-E. Ai replié la tôle du virevent qui sera ensuite recouverte par la tôle faîtière.
 389

 390
Le profilé alu est scié en haut afin de diminuer l'épaisseur de recouvrement. Ainsi la tôle du faîte sera moins surélevée vers ces 5 jonctions (là où il y a les profilés alu de séparation entre verres).
 391
Vis de ferblantier
 392

 393
La gomme de profil recouvre ensuite le tout
 394
La gomme de profil recouvre ensuite le tout - ici le détail
 395
Il dépasse en-bas et en haut et sera découpé puis replié + tard
 396
Mise en place du virevent Sud-Est. Il tient en place seul au vu du frottement sur la gomme U qui l'isole du profilé alu dessous
 397
Vue globale - durant le montage du virevent Sud-Est (la tôle latérale Est du champ)
 398

 399
Un immense merci à Pierre Lavanchy, par qui les mesures arrivent. Voici les consommation et productions de l'année 2014-2016. 6m2 c'est le champ de 6m2 de 2002, de faible pente et orienté pas mal à l'E. 18m2 c'est le champ de 2014, à 60° de pente et orienté S. Et bois c'est la consommation de bois. Le tout est en kWh. Ce qui veut dire que c'est exact. En particulier pour le bois, il n'y a pas d'assomptions à faire quant aux 'tassage' de la stère, ou sa valeur énergétique, qui varie toujours un peu avec le fournisseur. On voit que les mois ou du bois est utilisé sont novembre-février, avec des 'queues' en mars-avril. Ces 'queues' dépendent de la 'qualité du printemps'. Il peut par exemple y voir un mois de mars très doux, puis un refroidissement en avril, et donc un peu plus de consommation de bois en avril. La coupure nette entre octobre et novembre, ou l'on passe de 0 bois à une consommation de bois, est typique du HOPF (humain à optimisation par flemme) par lequel la famille exploite au maximum son installation solaire.
 450
Idem pour l'année 2015-2016
 451
Idem pour l'année 2016-2017
 452
Et une moyenne des 3 années 2014-2017, ce qui en fait un résultat très robuste. La consommation moyenne sur ces 3 ans est de 4000 kWh, soit 2m3 stères de feuillu en buches d'un mètre. On peut dire m3 parce que en buche d'un mètre, le m3 est une stère. Pour des coupes plus petites (0.5m, 0.33m, 0.25m), la stère ne fait plus un m3, à cause de l'empilement plus dense. Normalement elle devrait faire la même quantité d'énergie, mais c'est comme on l'a dit pas très précis, du fait que le fabricant peut être gentil et empiler mieux ou rajouter une couche pour faire bon poids, ou margoule et espacer les bûches ou faire un peu moins de volume. Tous ces problèmes n'arrivent plus quand on pèse le bois.

Nous rappelons que ces 2 stères pour une famille de 5 personnes, soit 0.4 strères par personne et par an, sont en-dessous du quota de bois de feu en Suisse par personne et par an, et qu'ils ne s'agit pas de construction à neuf, MAIS DE RENOVATION, faite graduellement, avec des besoins modestes, par cette famille.

Si on prend la production totale solaire thermique des deux champs sur ces trois années on a
- pour le 6m2 : 2578 kWh soit 429 kWh/m2 an. Honorable pour un champ peu pentu et mal orienté. On voit d'ailleurs baisser la production dès septembre.
- pour le 18m2 : 9891 kWh soit 549 kWh/m2 an. Un résultat qui ECRABOUILLE toutes les simulations, et en particulier celle indigentes du Label Que Tout Le Monde Connait Mais Qu'on Ne Doit Pas Nommer.
 453


Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.