Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
EMS La Paix du Soir (1052 Le Mont-sur-Lausanne) 18m2 ECS & Isolation des combles & efficacité énergétique,rénovation




Du 29 août au 2 juillet, 24 lycéens du gymnase du Bugnon, âgé de 17 à 18 ans ont monté une installation solaire de 18 m2 sur l’EMS La Paix du Soir, au Grand-Mont (VD). Sous la conduite de l’équipe technique de Sebasol, les installateurs en herbe ont construit les absorbeurs, avant de les intégrer dans la toiture, et de réaliser le reste de l’installation. A ces travaux s’est ajoutée l’isolation des combles, avec des plaques de polystyrène renforcées et des granulés de liège récupérés sur des chantiers.

Cette semaine de travaux s’est déroulée sous le regard des résidents du home, ce qui a donné l’occasion d’échanges intéressants sur la question de l’énergie à travers les âges... Les « anciens » ont évoqué les nuits dans les chambres froides, et le premier geste des matins d’alors, lequel consistait à ranimer le feu. Autant de témoignages qui ont éveillé l’étonnement de leur jeune (et moins jeune !) public, habitué aux facilités de la vie d’aujourd’hui.

Les lycéens n’étaient pas seuls à souder et clouer à la Paix du Soir : l’équipe technique de Sebasol s’est elle aussi joyeusement activée, en particulier quelques-uns des apprentis pour lesquels ce fut l’occasion d’acquérir un peu plus d’expérience. A la clé de toute cette activité, une installation qui permettra de couvrir à peu près 40% des besoins du home en eau chaude (soit environ 1'200 litres de mazout par an). Quant aux mesures d’isolation et d’efficacité énergique, on espère qu’elles permettront l’économie additionnelle d’environ 9'000 litres de mazout par an.

Qu’on se le dise : le solaire fera de vieux os !

Ajout 2008 : économies entre de l'automne 2005 à l'automne 2006 : 12'000 litres de mazout. No comment.


Galerie

Voici l'état du toit quelques jours avant l'arrivée des jeunes. On place les garde-corps en bas
 5
et sur les côtés
 10
et ensuite il faut découvrir la surface nécessaire
 15
Le trajet étant très long pour aller à la cave (plus de 50ml aller) on prépare les percements pour le passage des lignes
 25
Soit un mèche cloche diamant de 130mm
 35
Le carottage effectué, on voit que les fers à béton ont été coupé. Comme bien souvent en Suisse, c'était du bon béton bien costaud.
 50
Vue du percement
 55
En tout il y avait deux percements à faire.
 60
Mais ce camps solaire avait aussi pour objectif de coupler le montage de l'installation solaire avec l'isolation de plus de 300m2 de combles + 100 m2 de parois contre non chauffé. Ici le plafond suspendu sur le bâtiment dit "annexe"
 100
Exclu de marcher là-dessus !
 105
Il faudra passer de poutre en poutre. A gauche ici une sortie de ventilation.
 110
Autre vue
 120
Tandis que d'autres étaient nus comme des vers.
 155
Tandis que d'autres étaient nus comme des vers.
 155
Quand au sol, on en parle même pas. Quand on a affaire à de telles misères néolithiques issues des 30 glorieuses, économiser des tonnes de mazout, c'est du gâteau.
 160
Autre vue de dévastation
 170
Ici nous sommes après le camp. Pour des raisons pour l'instant mystérieuses, très peu de photos ont été réalisées du camp lui même. On a ici une vue du champ solaire impeccablement intégré dans la toiture éternit.
 200
Dito
 205
Vue de ferblanterie. Oeuvre de MC toiture. Travail impec.
 210
Profil sorti du champ
 225
Ecoulement direct dans la cheneau
 230
Le camp de la Paix du Soir a permi d'expérimenter une nouvelle technique de protection des lignes sur toit plat : les caissons flottants. Depuis, c'est devenu un franc succès. Beaucoup moins chers que des coquilles alu tellement aimées des architectes, il sont bien plus vite posés. Ils se laissent démonter facilement et donnent de ce fait toujours l'accès aux lignes solaires en cas de problème, au contraire des coquilles qu'il faut démonter pour ce faire.
 250
Et l'aspect est tout à fait acceptable.
 255
Comme on peut le voir sur ces photos
 260
Quand on pense que la longueur aller des lignes sur toit plat était supérieure à 50 ml
 265
Des dalettes béton trouvées à la cave ont été réutilisées pour soutenir les caissons
 275
Ici le travail pendant le camp a été repris par le ferblantier, qui a préféré faire en cuivre la dernière longueurs avant d'entrer dans le bâtiment
 280
Arrivée dans la cave des lignes solaires. On remarquera que l'isolation est de l'Aeroflex de 25mm d'épaisseur et non pas une life-line de nain isolée en 13mm. Après 50ml de parcours dans le froid dehors, nous prédisons bien du plaisir en matière de ratatinée de rendement à quiconque est assez stupide pour se contenter d'une life-line isolée en 13mm du commerce.
 290
Une fois à l'intérieur, l'Aeroflex hydrofuge n'est plus nécessaire et on peut passer en 30mm Vétroflex, moins cher et plus simple à poser, car fendu.
 295
Une vue du by-pass de préchauffage. L'eau froide arrive de la droite. Elle se dirige vers le boiler solaire de préchauffage (départ en bas) puis elle en revient (arrivé à gauche). La ligne qui vient se prendre sur le départ froid vers le solaire est la ligne de brassage. Pour comprendre à quoi peut bien servir tout cela il y a un cours www.sebasol.ch/cours.asp...
 300
By-pass quelques temps auparavant, alors pas encore fini
 301
Arrivée eau froide dans le boiler solaire (grosse ligne galva). + arrivée du solaire vers les échangeurs. Comme l'espace était très étroit pour entrer en cave, le volume maximum qu'il a été possible d'entrer sans tout casser était un 400L. Le champ solaire faisant 18m2, la surface d'échange de l'échangeur du bas classique était insuffisante. L'échangeur du haut, normalement dévolu à l'appoint, étant inutilisé, on l'a ponté en série avec celui du bas pour augmenter la surface d'échange, constituant ainsi un seul grand échangeur solaire qui va du haut jusqu'au bas du chauffe-eau.
 305
Sommet du chauffe-eau, avec départ de l'eau préchauffée (devant à droite) et arrivée de l'eau froide (derrière à gauche)
 315
Arrière du chauffe-eau. Regard d'inspection accessible.
 320
Vue de la chaudière, un monstre ancien sur lequel a été greffé un boitier électronique économiseur de mazout.
 330

 340
Dito. Un bon matériaux, ce liège de récup
 410
Dito
 415
Dito
 420
Dito
 425
Parfois il faut ménager un peu le passage
 435
Ici c'est une vue des combles du bâtiment principal. On pouvait y marcher, sur celles-là. Les granulés ont été déposés entre des lambourdes 100x60 posées l'une sur l'autre en croisillonnage pour couper les ponts thermiques. Epaisseur d'isolation : 20 cm.
 440


Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.