Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Goy (1329 Bretonnières) 6m2 ECS,rénovation,moins de 6'000.- TTC avant subvention. Juin 2002.



Regardez bien cette installation. Elle réalise un objectif que nous poursuivons depuis deux ans. Avec un coût de 5980.- elle est la première installation de 6m2 à passer au dessous de la barre des 1000.- par m2 installés, ceci avec des contraintes de luxe helvétique telles que accumulateur doublé émaillé garanti 5 ans de 500 litres à double échangeur, intégration en toiture du champ avec une ferblanterie professionnelle cuivre réalisée par un artisan local (et non pas les capteurs posés sur les tuiles), compteur de chaleur, les transports, les TVA et RPLP compris et AVANT TOUTE FORME DE SUBVENTION ! Une fois subventions directes et indirectes et moins-values déduites, elle revient à son propriétaire MOINS DE MILLE FRANCS. C'est monsieur François Goy, autoconstructeur domicilié à Bretonnières VD, membre de l'ADER, qui est l'auteur de cette première. Plus de détails sur la fiche technique et la fiche financière jointe.


Fiche technique

Le propriétaire
Licencié en physique, enseignant.

Type
Installation solaire ECS sans appoint (actuellement).

Accumulateur
SSH 500 litres à deux registres
Isolation 10 cm mousse, manteau PVC
2x2 Echangeur de chaleur 1" de 1.3 m2 et 2.1 m2
Ouverture pour appoint électrique non utilisée.
Anode de protection magnésium contre la corrosion.
Agréé SSIGE garanti 5 ans.

Régulation/cpt de chaleur
TEM S3.2 avec compteur de chaleur incorporé
Débitmètre à impulsion WEM15 RE1 + doigts de gants et sondes

Circulateur
PAW 25-25.

Vase d'expansion
Reflex type N, 35 litres.

Capteurs
K6 Sélectif, test de qualité SPF172, 6 m2
Intégration en toiture, ferblanterie périphérique cuivre.

Circuit solaire
Cuivre DN18
Antigel Motorex Glythermin GP42. Proportion 45% pour –28°C
Isolation coquilles Vetroflex alu 30mm

Circuit ECS
Mitigeur thermostatique.

Production
Simulée Polysun : 1900 kWh/an (2 personnes). Mesurée : mesures en cours.

Coût hors subventions
En valeur brute : 5’980.-, connexion ECS, mitigation, licence, TVA et RPLP compris. En valeur d'usage, 3980.- car M. Goy aurait du s’équiper d’un boillon sanitaire de toute façon.

Coût après subventions
930.- en valeur d'usage, avec prise en compte également de la remise d’impôt pour frais d’entretien d’immeuble, selon barêmes de l’ADER (M. Ernest Baderscher).

Coût du kWh utile
Durée de vie 20 ans, simulé : 2.5 centimes.

Si l'on veut comparer ce coût avec le coût du kWh utile produit par une installation à énergie fossile, il importe de prendre en compte le coût du combustible fossile plus celui de l'installation plus celui des charges annuelles (raccordement, entretient, ramonage etc.) et de savoir en outre que, de manière générale, la durée de vie d'un système fossile actuel est de l'ordre de 15 ans, et non 20 ans ou d'avantage pour un système solaire.

Galerie

Les lieux ; une petite maison dans la campagne vaudoise. Du point de vue énergétique, François Goy fonctionne en ilôt. Le champ PV au premier plan alimente des batteries, un onduleur remonte le courant en 220V alternatif pour l'alimentation de la maison.
 0
Vue plus rapprochée
 0
Vue du champ. Intégration impeccable
 0
Nous n'avons pas résisté à vous offrir une image de la vue bucolique que l'on a depuis le toit. Purge au premier plan
 0
Vue intérieure. M. Goy a isolé sérieusement. En bas, on peut voir courir les lignes, isolées en 30mm vétroflex alu
 0
Arrivée au boillon. Simple. Parfait
 0
Vue du groupe. L'isolation des lignes autour de la soupape de sécurité procède d'un souci énergétique qu'on ne retrouve pas toujours dans d'autres installations. L'utilisation de la toile isolante rouge donne une apparence de "bricolé", mais ne gène en rien le système et de cette manière l'isolation est épaisse et sans failles. M. Goy aurait pu utiliser notre scotch argenté, de plus bel effet. Dans pas mal d'autres installations, ce genre de problème esthétique est "résolu" en... isolant pas du tout ! Le groupe est équipé d'une pompe 25-25 à très faible consommation. M. Goy a monté les 4 absorbeurs de son champ en parallèles, ce qui limite encore ses pertes de charge. La consommation de la pompe est estimée inférieure à 15W. On remarque au robinet du bas le départ vers le bas d'une ligne qui monte…
 0
...qui monte…
 0
... jusqu'au vase d'expansion à l'étage. Pourquoi ? Parce qu'un vase d'expansion placé plus haut supporte moins de pression statique et de ce fait possède plus de volume d'expansion disponible. Et en plus, dans ce cas, il ne prend pas de place en bas. Voilà pourquoi la ligne vers le vase est d'abord partie vers le bas : pour ne pas cuire la membrane du vase par thermosiphon interne
 0
Détail du mitigeur thermostatique. On remarque le départ vers le bas de l'alimentation du chaud. Et aussi le clapet du côté du froid.
 0


Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.