Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Pochon (1063 Boulens) 12m2 ECS & appoint chauffage, capteurs en casquette solaire, construction à neuf, Minergie



Une variation futée sur les possibilités du "mecano" Sebasol, avec les capteurs suspendus en une longue bande horizontale et qui font pare-soleil en même temps, pour une installation solaire de 12m2 nets. De manière générale, nous ne sommes pas tellement pour les bandes à Sebasol (n'en déplaise aux architectes) car elles posent des problèmes accrus de ployage au vent, de structure, de dilatation, d'horizontalité, d'ancrages et bien sûr, ceci pour des pertes thermiques à la surface plus grandes vu que la compacité est faible. Il faut donc que cela vaille la peine et une des seules raisons raisonnables pour que ca vaille la peine n'est pas l'esthétique, diantre non, mais la possibilité d'avoir une autre fonction. A savoir ici le pare-soleil. L'autoconstructeur témoingne ci-dessous que c'est une peu moins facile de faire un tel champ solaire en comparaison de le mettre en toiture. Mais quand on est autoconstructeur Sebasol et qu'on aime, on vient à bout de toutes les difficultés et le résultat est alors souvent fabuleux.


Galerie

1 Dans tout projet laissez tout d'abord la part au rêve. Dans un premier jet, mon esquisse donnait une priorité aux vitrages, à la lumière, à l'énergie solaire bien-sûr.
 5
2 Deuxième étape, l'art de vivre ou plutôt "Votre" art de vivre. Déterminant vos espaces, vos volumes, vos orientations, et la façon dont vous vous déplacez. Là l'orientation du bâtiment et le soleil dictent comment et quelles pièces vous exposez à l'ombre ou à la lumière, à l'est ou à l'ouest.
 10
3 Une de mes préoccupation majeure a été de bénéficier du champ visuel total offert par les baies vitrées tout au long de l'année sans barreaux horizontaux qui s'appellent des stores.
 15
4 La projection des différents axes d'incidence du soleil aux cours des saisons ont défini la position des "pares-soleil" qui vont permettre de ne pas avoir à se cacher derrière des stores tout l'été, ou pire d'installer une clim! Le support "P" permet une structure légère statiquement et visuellement, une zone "ouverte" au dessus du champ laisse entrer une "frange" de soleil qui pourrait être occultée par un écran en planche ou ajouré quant nos climats deviendront tropicaux. Le positionnement permet aux rayons d'hiver d'innonder l'intérieur de soleil et aux baies d'absorber un maximum d'infrarouge (voire les photos "live" du résultat en fin de présentation).
 20
5 Des certitudes sur les exigeances et plein de doutes sur les aspects.
 25
6 Pour débattre en famille de l'aspect "final" rien ne vaut quelques vues en 3D.
 30
7 Une fois l'essentiel défini, il faut soumettre votre concept aux normes d'un architecte. Vous pouvez vous apercevoir que les pare-soleil sont en fait des panneaux solaires Sébasol horizontaux plein Sud qui se poursuivent sur la gauche de la façade où ils s'accrocheront sur la petite terrasse à l'étage plein ouest encore inexistante.
 35
8 Là on est en plein hardware, 4000 L d'accumulation à déménager au Bobcat.
 40
9 Suite au dépôt de 3 palettes pleines de matériel, un peu de tri, un peu d'inquiétude, l'installation prend forme avec une foule d'options possibles.
 45
10 "A chaque étape vous serez tellement satisfait que vous oublierez tout ce qui vous attend .encore !" (cette phrase est le refrain de l'autoconstructeur)
 46
11 Une bonne housse de couverture et on remonte tout ce qui a été pré-monté.
 47
12 Cette fois le support "P à l'envers" n'est plus un concept théorique, on présente le prototype au mur pour un premier coup d'oil ? Pas mal hein Rui ?
 48
13 Alice en aide ponceuse, ".là j'aime mieux, il n'y pas d'étincelles qui giclent "
 50
14 Eva en pleine action, en voilà déjà 3 de prêts
 55
15 Voilà un pack de supports "P" prêts à galvaniser.
 60
16 L'ennui d'une fixation en façade, c'est les ponts de froid. J'ai utilisé des "plots" isolants pour la fixation des supports, l'isolation aura cette épaisseur.
 65
18 Réglages des hauteurs de fixation, percage et taraudage dans les "plots" isolants.
 70
19 "A chaque étape vous serez tellement satisfaits que vous oublierez tout ce qui vous attend .encore !" (refrain)
 75
20 Pas très parlant jusque-là.
 80
21 Un peu plus dans ce cas.
 85
22 Le sourire permet de déplacer les cernes d'un autoconstructeur !
 90
23 Vous parlez d'une étape, on redémonte tout et on part à la zinguerie.
 95
24 Plein de supports "P" zingués à traiter pour une peinture de finish au polyurethane.
 100
25 Voici le fond des absorbeurs Sébasol, 16m à préparer
 105
26 Là on pourrait placer un certain "refrain"
 110
27 Montage de 16m en 3 éléments assemblés sur les supports
 115
28 Une idée de l'aspect final
 120
29 Passage obligé dans les locaux de Sébasol pour la fabrication des absorbeurs, sur une table qui a déjà ceintré des kilomètres de tubes (Pascal précisera le chiffre...).
 125
30 On nous confond, on a le même coiffeur, celui qui tourne le dos c'est Rui (merci mon pote)
 130
31 Là c'est comme dans tous les catalogues, il faut montrer que c'est un jeu d'enfants. Alice! Regarde quant même où tu tapes avec ton maillet.
 135
32 Le travail à la chaîne permet une efficacité maximale
 140
33 Maintenant l'étamage du tube ceintré sur les feuilles de cuivre.
 145
34 100% cuivre = 100% recyclable
 150
35 L'isolation des fonds de panneaux à perte de vue
 155
36 De temps en temps un petit coup d'oil pour vérifier l'ombre réduite de la saison automnale
 160
37 Voici des baies qui pompent du soleil
 165
38 Détail de la finition des panneaux, la cheneau est justifiée pour concentrer les écoulements dans le futur bassin au-dessous et empêcher une "marque de chute d'eau" sur le plancher de la future terrasse.
 170
39 Il faut préciser à son ferblantier que la cheneau doit se trouver le plus en retrait, sous les panneaux pour laisser la neige glisser facilement. Détails selon presctiptions du "Manuel"
 175
40 Un bon alignement des supports et les lignes d'alimentation des panneaux encore non protégées
 180
41 Voilà une découpe optimale qui permettra à l'enveloppe de cuivre de "coller" au lambris. (Une étape parmi tant d'autres qui permet "d'utiliser" des connaissances théoriques laissées en jachère)
 185
42 C'est à l'intérieur que se trouvent les tuyaux + armaflex + laine de pierre, remplissant l'enveloppe de cuivre, (diam. 250mm) = pertes minimisées.
 190
43 Les purges se trouvent au point haut à l'intérieur du bâtiment, très accessibles.
 195
44 Voici le résultat d'un rayonnement d'été à la mi-journée avec un rai de lumière pour un peu de fantaisie passant entre l'avant-toit et le haut des panneaux.
 200
45 Et là un éclairage d'hiver avec capture maxi du rayonnement infrarouge par les baies vitrées
 205
46 Le résultat presque final avec 12m2 en harmonie avec le toit, une ligne qui allonge le batîment et lui confère un aspect moins élevé.
 210
47 Soirée au coin du feu, alors que le soleil s'est couché. On a parlé de panneaux solaires, d'accumulateur mais la ventilation forcée, un puit canadien, un poêle à bois à circulation hydraulique des triples vitrages au nord complètent la démarche écologique de cette villa. Merci d'avoir pris connaissance des étapes de la réalisation de ce projet. Poursuivez les efforts d'autonomies énergétiques que propose Sébasol, merci à son staff, ses conseils, sa compétence, et son inimitable "Porte drapeau" Pascal Cretton. Merci Pascal pour ton écoute, ton ouverture aux propostitions les plus diverses et farfelues, la franchise des tes réponses que le monde mercantile censure généralement ! Olivier Pochon A vous de jouer maintenant.....
 215

 999
Et voilà illustré par deux images prises en été et en hiver, l'effet d'ombrage de la casquettes de capteurs
 999


Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.