Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Centre sportif cantonal d'Ovronnaz (1911 Ovronnaz) 54m2 préchauffage ECS avec une classe du Collège des Creusets,22-26 septembre 2008.



Un camp didactique solaire qui a vu une classe constituée à 70% de filles monter une installation solaire thermique de 54m2 pour le préchauffage de l'eau sanitaire du centre sportif cantonal d'Ovronnaz. La galerie qui suit est limitée et sert de fil rouge. Pour en voir beaucoup plus, il faut aller sur le site du COLLEGE DES CREUSETS à Sion, ou figure l'intégrale du camp didactique, du lundi 22 au vendredi 26 septembre.

Pour cela il faut entrer www.creusets.net
puis choisir "photos" dans le menu en haut
puis images 2008-2009
puis camp solaire 3A Ovronnaz
puis choisir les photos ou vidéos.

Le déroulement du camp est décrit jour par jour. Les photos et vidéos abordent d'avantage que la présente galerie tout le travail à l'intérieur du bâtiment et le travail en cave qui font aussi partie intégrante du montage d'une installation solaire et qui ont AUSSI été menés à bien durant cette période. On y voit aussi d'avantage sur la partie didactique qui a occupé 50% du temps des jeunes. En plus du montage de l'installation solaire en 5 jours ? Oui, en plus du montage de l'installation solaire en 5 jours.

Car ce n'est pas une plaisanterie quand nous affirmons qu'à part la ferblanterie (réalisée la semaine suivante) et quelques spécialisés (percements béton armé) ou de finition en cave (mitigation, problèmes imprévus de sol inégal pour connecter les chauffe-eau en parallèle) l'installation solaire a été réalisée en 5 jours par ces jeunes sous la supervision de leurs encadrants. Jeunes qui se sont encore payé le luxe de réaliser des expériences de physique, de se préoccuper de dynamique des populations, de déplétion des ressources et d'écobilans pendant la moitié de ce temps.

Un grand merci au nom de tous au service des bâtiments de l'état du Valais, au service de l'instruction publique de l'état du Valais, au collège des Creuset et au professeur titulaire, M. Kohler, pour cette magnifique aventure.


Galerie

Au matin du 22, l'échafaudage est prêt à recevoir son monde. Ici le côté ouest.
 5
Et là le côté sud. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent encore, la présence d'un échafaudage professionnel qui permette un accès sûr et rapide au toit, est 10 fois plus important en terme de logistique que le fait, par exemple, d'avoir une grue sous la main.
 10
Devant le centre sportif, les modules didactiques qui serviront aux expériences de physique. On peut voir une parabole solaire, un capteur solaire thermique de 1.5m2 sur le même modèle que les 54 m2 que les jeunes auront à monter sur le toit, avec un groupe hydraulique aussi complet que celui de n'importe quelle installation professionnelle, sauf qu'il est dans le cas présent le circulateur est alimenté par un une batterie chargée par un panneau photovoltaïque.
 15
A l'arrivée des jeunes, deux groupes ont été formés. Ici, c'est le groupe qui commence le module didactique le matin. Ies explications sont données par Pascal Paté, un des intervenants de la didactique. L'après-midi, ce groupe ira "à la technique" selon la formule consacrée depuis à présent 10 ans, tandis que le "groupe technique" viendra à la didactique. Pour faire en sortes que chaque groupe aborde toutes les phase de la construction, deux périodes sont effectuées l'une dernière l'autre (matin à la didactique, puis après-midi & matin du jour suivant à la technique, puis après-midi & matin du jour d'après à la didactique de nouveau etc.). Cela permet aussi aux jeunes de profiter de manière égalitaire des conditions du matin et du soir. Nous sommes en montagne et les deux périodes de la journées peuvent être, suivant la météo, de climat très différent. Attribuer tous les matins à un groupe et tous les après-midi à l'autre ne serait pas très fair-play.
 20
Une autre vue. Le ballon rouge est le vase d'expansion du module solaire thermique, obligatoire vu qu'il s'agit d'une vraie installation. Le boiler est constitué par un bidon avec un échangeur à l'intérieur, hors photos sur la gauche.
 25
Ecoute studieuse...
 30
... car au vu de la météo, une manière bien sympa d'apprendre
 35
Ailleurs, l'équipe technique est splittée en plusieurs sous-groupes, car le but n'est évidemment pas de jouer au petit train pour se retrouver encore là dans un mois. De ce fait, tous les secteurs de l'installation solaire sont attaqués EN MEME TEMPS. Cela demande non pas de l'outillage technique mais de l'encadrement logistique et humain. Ici Laurent Rielle, un des encadrants techniques, coache son groupe...
 50
... qui a pour mission de préparer les lambourdes du champ solaire. Ici on mesure.
 55
... puis on scie les encoches. Dans un premier temps à la scie à métaux (ça va très bien sur le bois quand il s'agit d'être précis)...
 55
... et une fois qu'on a compris ce qu'il faut faire, et pour certains travaux, on peut alors utiliser la Rolls qu'est une scie à onglets pro.
 60
Ailleurs, Pascal Fazzari lance un autre sous-groupe sur la soudure des absorbeurs, opération qui doit être photographiée et commentée à peu près 500 fois sur ce site. Nous allons donc faire vite avec les commentaires, sachant que si vous voulez en savoir plus, il y a dans la section dévolue aux camps solaires au moins 20 autres camps ou cette opération est détaillée.
 65
Cintrage
 70
Brasage
 75
Vue du brasage.
 80
Un troisième sous-groupe monte sur le toit car là-haut, aussi il y a des choses à faire
 100
Par exemple démonter la couverture en ancienne éternit...
 103
... ce qui a permis de s'apercevoir de l'état assez fatigué de la sous-couverture. Au diable l'avarice, on s'est offert le luxe de la colmater. Ce qui veut dire que le seul endroit ou la sous-couverture n'a dorénavant pas de trous, c'est sous les capteurs...
 105
Vue de l'emplacement du champ à présent démonté. Le champ de 3x12 pour 54m2 s'insère juste entre la paroi de droite et la cheminée à gauche. Le rapport hors ferblanterie surface absorbeur/surface champ solaire est de 0.91 !!! Cela serait impossible avec des capteurs qui ne permettent pas l'intégration directe in-situ. Des modèles boites d'usine ne permettraient pas de placer une telle surface d'absorbeur net dans la surface limitée à disposition.
 110
Pose et fixation des lambourdes du champ
 113
Vue de la progression du champ, avec le pavatex en fond de champ pour éviter la remontée de la poussière à travers l'isolation.
 115
Fin de la journée, on pose les casques et on descend
 117
Ici Léonard Roduit (à gauche), un installateur Sebasol, en discussion avec Pascal Cretton qui, faisant une rechûte, a délaissé la didactique pour mettre la salopette et aller un peu se salir quand même. Léonard Roduit est venu le mercredi faire le percement béton armé dans une cheminée libre. On a pu ainsi y descendre les lignes solaires. Quand on a 5 jours chrono pour faire une installation de 54m2 complète du toit à la cave, on ne peut se permettre l'amateurisme du timing au petit bonheur la chance.
 120
Ailleurs, Michel Carron, responsable technique, ne peut s'empêcher d'aller faire l'espion du côté de ceux qui fument...
 150
... en didactique. Eric Ecoffey, biologiste, donne ce jour-là des bases de dynamique des populations. Il s'agit ici pour l'exemple de populations de poissons, mais les lois abordées s'appliquent le plus souvent en toute généralité à n'importe quelle population. On comprends pourquoi quand on décide enfin d'arrêter la surpêche il est souvent déjà trop tard, les poissons n'étant plus assez nombreux pour éviter leur extinction. Phénomène qui est arrivé au large de Terre-Neuve pour la morue, mettant des dizaines de millier de pêcheurs au chômage et transformant toute cette région de pêcheries en une zone économique sinistrée du jour au lendemain. Les systèmes naturels ne sont pas comme les sociétés humaines : quand un système inadéquat s'allie à l'avidité et la bêtise pour créer une catastrophe, elle n'allonge pas 2000 milliards virtuels pour passer l'éponge et continuer comme avant dans le droit style de la Méthode Coué. Les systèmes naturels ne sont pas des idéologies, mais des réalités soumises à des lois. De ce fait, ils obéissent à ces lois et en subissent les conséquences. Exit donc la pêche à la morue "de la mer inépuisable" (dixit le commandant Cousteau) au large de Terre Neuve. Destin qui nous pends au nez sur toutes les mers du globe.
 155
Un autre jour, avec Pascal Cretton, on apprends comment fonctionne l'installation solaire thermique qu'on est en train de construire. On fait même une petite simulation sur papier. Un autre jour, on dissipe via des écobilans simples un certain nombre de mythes comme la propulsion électrique ou les agrodiesels et on apprends l'importance des mots "du berceau à la tombe" pour juger de l'impact d'une filière sur l'environnement.
 160
On prends aussi le temps de profiter du soleil, quand même...
 200
... et on ne se prive pas de reprendre des forces à midi, car ça creuse, toute cette histoire.
 205
De retour sur le toit, avec le rituel du bâchage/débâchage. La Loi de Murphy veut qu'un acte de foi sur la météo quand on monte une installation solaire sera contrarié. Par exemple par un de ces orages localisés et soudains dont la montagne à le secret. Et nous sommes en montagne.
 250
Ici un bond en avant dans le temps a été fait. Les absorbeurs sont posés et Cora Jaquet, une apprentie encadrante de l'équipe technique explique après débâchage, la suite du travail. Casques obligatoires malgré les échafaudages.
 255
Vue sur les absorbeurs. Il y a 4 montages parallèles de trois absorbeurs en série. Tout cela n'est pas visible, car la distribution se fait à l'intérieur du cadre. Les tuyaux passant entre l'isolation et les absorbeurs, il n'ont même pas besoin d'être isolés et ne contribuent pas à une quelconque diminution de compacité.
 260
Autre vue. Les lambourdes ont été peintes en noir pour que les 54m2 apparaissent noirs depuis le ciel. Ce n'est pas nécessaire au fonctionnement de l'installation solaire, mais on a ses petites coquetteries.
 265
Mais il n'y a pas rien que le travail dans un camps solaire. Il faut aussi décompresser un peu. Ce qui a été fait le jeudi soir au bar local....
 300
... et on peut voir l'état de tout le monde à 80% du parcours...
 305
Michel Carron, responsable de toute la technique, n'a pas l'air trop fatigué....
 310
... tandis qu'on ne peut pas en dire autant de David Albert, un des apprentis encadrants...
 315
... Cora Jaquet aussi semble accuser le coup, quoique moins que David...
 320
... tandis que M. Kohler, le professeur titulaire des élèves, se porte comme un charme...
 325
... de même que Pascal Cretton. Normal, c'était son premier camps didactique où il ne s'occupait pas de la technique. Il est donc resté confortablement assis à donner la didactique, fonctionnaire hé va !...
 330
... André Gabioud, un autre apprenti encadrant, très concentré...
 335
... au contraire de Pascal Fazzari, qui semble un peu plus fatigué...
 340
... tandis que de Laurent Rielle reste très zen
 345

 350
Plus tard, grande éclatée à la disco
 355
Mais le lendemain c'est boulot comme les autres jours. Nous sommes vendredi, et c'est le grand moment de la pose des verres. Bertrand Reuse, président de Sebasol VS, est venu donner un coup de main. Cela lui permet de combattre le blues de l'autoconstructeur qui a déjà autoconstruit et que ses mains démangent mais qui, heureusement pour la planète, n'a pas une autre résidence ou autoconstruire une autre installation solaire...
 450
Et voilà comment on monte les verres. Ces derniers faisant 15 kgs, c'est un jeu d'enfant de les monter avec de la méthode et de l'organisation. En une demi-journée, c'était poutzé.
 455

 460
Tout est prêt pour la photo de famille...
 465
... alors on y va
 470
Dito
 475
Et en haut aussi, tout le monde sur les verres trempés, qui sont faits pour tenir le poids de 1m de neige. Alors, quelques personnes dessus ne posent aucun problème.

Voilà. Vous en savez assez pour savoir ce qui s'est passé à Ovronnaz entre le 22 et le 26 septembre 2008. Si vous voulez en savoir plus, www.creusets.net, puis photos, puis images 2008-2009, puis camp solaire 3A Ovronnaz, puis photos ou vidéos.
 480


Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.