Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Thuv (1242 Satigny) 13.5m2 ECS dans bâtiment de 2 familles,rénovation



Une installation ECS dans un bâtiment avec 2 familles par Mme Thuv, une autoconstructrice, ses proches, ses enfants. En tout env. 10 personnes dans le bâtiment. 2 chauffe-eau de 500 litres en série avec dérivation sélective de la recirculation, système identique à l'intallation Gustave-Rochette mais sans réinjection sélective de la recirculation. Les chauffe-eau sont eux-mêmes en série avant le boiler de 200 litres chauffé au mazout. By-pass d'été.


Galerie

COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Avant. Le canton accepte les capteurs sous condition de les mettre sur la partie basse de la maison! Heureusement, on a pu changer les conditions.
 5
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. On commence le cadre après un jour de montées et descentes pour enlever les tuiles.
 10
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR.Construction du cadre.
 15
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR.Dito
 20
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR.Finitions du cadre avant de mettre les absorbeurs.
 25
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR.Les absorbeurs sont prêts pour être montés.
 30
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Les absorbeurs (ainsi que les verres) seront montés entre le mur et les echafaudages.
 40
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Une grande partie des absorbeurs sont en place.
 45
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Autre vue des absorbeurs en place
 50
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 55
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Preparation avant de mettre les verres
 60
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 65
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 70
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 75
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Nettoyage
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. Probable nettoyage avant de mettre le joint silicone et les crochets. la ferblanteries est inhabituelle à cet endroit, dans le sens que la languette de cuivre que l'on voit n'est en général pas faite par le ferblantier. En absence des listes A et B (cf. plus loin), les autoconstructeur posent le joint silicone directement sur le bois, puis mettent les verres et le ferblantier ensuit épouse le chanfrein pour créer la goutte tombante. Il est possible que le ferblantier ait reproduit avec du cuivre les listes A et B que nous avons développées depuis environs 2 ans, et qui permettent de découpler le travail de l'autoconstructeur de celui du ferblantier, ce qui était moins facile auparavant. Un détail important figure aussi sur cette image : on voit la descente directe à 90° des lignes de distribution des absorbeurs sitôt sorties des lambourdes, ce qui permet de mettre la ligne de récolte très bas contre la sous-toiture. Cela va faire en sortes qu'une fois isolée, elle sera en-dessous du niveau du fond du chanfrein, ce qui fera que le ferblantier n'aura pas de peine à passer par dessus avec la ferblanterie de devant. L'erreur classique de beaucoup d'autoconstructeur et d'apprentis jusqu'au niveau apprenti+ aussi d'ailleur, est de ne pas descendre suffisamment ces lignes, quand bien même c'est martelé dans la documentation technique. Le résultat en est habituellement que la ferblanterie de devant doit REMONTER pour passer sur la ligne, ce qui crèe souvent une contre-pente et donc une retenue d'eau en cas de pluie, avec pour résultat que toute l'eau ramassées par les verres dessus, rentre dans les capteurs et va dans la sous-toiture. C'est alors absolument catastrophal et montre que les acteurs n'ont pas compris le début de la base de à quoi doit servir une ferblanterie. Evidemment, c'est encore pire si la ferblanterie de derrière est de type montagne, vu qu'à ce moment, ce n'est pas rien que l'eau récolté par les verres qui passe dans la sous-toiture, mais en plus toute l'eau récoltée par les tuiles au-dessus du champ solaire. Dans ces conditions, habituellement, le ferblantier gueule suffisamment pour faire corriger, mais ce n'est pas toujours le cas. Et dans ces conditions, au moment du PV de mise en service, nous n'attribuons pas le PV.
 80
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. On met le silicone pour étanchéifier au lieu de fixation des profils.
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. Il s'agit de mettre un point de silicone à l'endroit ou le profil est perforé, pour étanchéifier autour de la vis de fixation une fois celle-ci en place. C'est une sécurité de plus qui ne mange pas de pain, qui n'est pas spécifiquement demandé dans la documentation technique, mais qui est préférable. En tout cas ici, c'est fait. Il y a un grand avantage à être autoconstructeur : tout échec est VOTRE échec. Vous ne pouvez reporter sur quelqu'un d'autre vos erreurs. Ca rends souvent la personne bien plus attentive qu'un installateur.
 85
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Les verre sont montés. Ouf!
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. En regardant bien, on peut voir le joint silicone sur la languette dont il a été parlé précédemment, et le joint par dessus.
 90
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. La ferblanterie est finie
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. Et on voit qu'il s'agit d'une ferblanterie de type montagne. Cela n'aurait pas été nécessaire car nous sommes à Satigny, donc en plaine, ou les chutes importantes de neige sont rares. Une ferblanterie de type vélux avec couloirs aurait suffi. Mais certains ferblantiers préfèrent la ferblanterie de type montagne.
 95
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Aspect final des capteurs sur le toit.
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. On peut voir que le ferblantier a suivi le chanfrein en bas et qu'on a donc une vraie goutte tombante. Cela veut dire que soit c'était un bon, soit l'autoconstructrice a été vigilante. L'un dans l'autre, du bon boulot.
 100
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. La ferblanterie
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. Ici il y a des couloirs. On se retrouve donc avec une ferblanterie de type montagne AVEC des couloirs. Le grand luxe.
 105
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Depuis la rue on ne voit pas grande chose
 110
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. En attente pour la suite
 115
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. L'entrée des lignes à travers du toit
 120
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Le passage des lignes
 125
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 130
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 135
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 140
Dito
 145
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 150
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Bientôt la mise en service
 155
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dérivation des lignes sanitaires
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. En vue de mettre le mitigeur. L'arrivée chaude est en haut, comme elle descend, ca fait naturellement siphon.
 160
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Dito
 165
COMMENTAIRE AUTOCONTRUCTEUR. Bientôt la mise en service
COMMENTAIRE CENTRE REGIONAL. La personne qu'on voit de dos est Sergio Mazzone (on l'a reconnu). Sergio est trop bonne pâte : souvent il aide les autoconstructeurs a faire la mise en service, quand ce devrait être au pire l'affaire d'un apprenti niveau apprenti+ ou contremaitre. Ca lui est possible car il n'y a pas beaucoup d'autoconstructions sur Genève. Avec les 40 autoconstruction en cours sur Vaud ou sur Valais, on serait tous dans une caisse en sapin si on devait se déplacer pour aller aider les autoconstructeurs à mettre en service. Outre le fait que cela prive un apprenti de possibilités de formation, ce n'est aussi pas un service à rendre à l'autoconstructeur : comme il n'apprends pas à mettre en service lui-même, il sera toujours dépendant de la compétence des autres pour ce faire. Cela va donc contre les objectifs à long terme de Sebasol
 170


Copyright © 2017 Sebasol. All rights reserved.